mercredi, juin 16, 2021

Gaza : La résistance tire plus de 210 roquettes contre Tel Aviv et Beer-Sheva

Les Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche armée du Mouvement Hamas, ont annoncé, mercredi à l’aube, avoir lancé une grande frappe de missiles sur Tel-Aviv et Beer-Sheva dans le centre et le sud d’Israël.

« Al-Qassam » a déclaré, dans un communiqué dont l’Agence Anadolu a reçu une copie, qu’il avait bombardé les villes de Tel-Aviv et Beer-Sheva, ainsi que l’aéroport israélien « David Ben Gourion », avec plus de 210 missiles de gros calibre.

La branche armée du Mouvement Hamas a fait savoir que des missiles SH85 ont été lancés pour la première fois, dans le bombardement, au nom du commandant militaire, Mohamed Abu Shamala, qui avait été assassiné par Israël durant la guerre contre Gaza en 2014.

Al-Qassam n’a pas donné de détails sur les nouveaux missiles ou leur portée, mais il est d’usage que le numéro attaché au nom du missile représente sa portée en kilomètres.

Et d’expliquer que cette frappe est intervenue « en riposte à la reprise des bombardements de l’ennemi contre des tours résidentielles », ajoutant que « le pire était à venir. »

L’attaque comprenait d’autres missiles des modèles A120, M75, J80 et J90, tandis que Beer-Sheva occupée a été visée par des missiles de la famille « Sejjil », selon la même source.

D’après le correspondant de l’Agence Anadolu, le ciel de la Bande de Gaza a été éclairé par un barrage très intense de roquettes, parallèlement à l’annonce des Brigades « Al-Qassam ».

Les batteries du système de défense israélien « Dôme de fer » ont lancé un certain nombre d’anti-missiles pour tenter d’intercepter les missiles de la résistance palestinienne.

Plus tard, les Brigades Al-Qassam ont annoncé qu’elles avaient bombardé à nouveau le champ de pétroliers « Katsa » à Ashkelon (sud d’Israël) avec 20 missiles Q20.

La branche armée du Hamas a déclaré que le site avait été incendié, alors que l’armée israélienne n’a pas publié de commentaire immédiat à ce propos.

Depuis lundi soir, Israël a lancé des raids sur des cibles distinctes dans la Bande de Gaza, tandis que les factions de la résistance palestinienne ont répondu en tirant des roquettes sur des villes israéliennes.

Selon les données officielles, le bombardement israélien a entraîné la mort de 35 Palestiniens, dont 12 enfants et 3 femmes, et fait 233 blessés parmi la population civile, jusqu’à la soirée du mercredi.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos