mercredi, décembre 2, 2020

Guerre commerciale: Xi Jinping se dit prêt à riposter s’il le faut

Il s’est très peu exprimé publiquement sur la guerre commerciale qui oppose son pays aux États-Unis. Xi Jinping a déclaré ce vendredi 22 novembre que Pékin voulait un accord avec Washington, mais n’hésiterait pas à riposter si nécessaire.

L’homme fort du régime communiste chinois affirme que son pays veut un accord commercial avec les États-Unis et travaille activement pour y parvenir.

Mais répondant aux questions des participants à un forum organisé par Bloomberg à Pékin, Xi Jinping a toutefois ajouté que la Chine n’avait pas peur des menaces américaines et se défendrait si nécessaire.

Au siège du Parlement, face à un parterre de personnalités étrangères dont l’ancien secrétaire d’État américain Henry Kissinger, Xi Jinping prévient.

« Nous ne voulons pas déclencher une guerre commerciale mais nous n’en avons pas peur », a-t-il déclaré. Et l’homme fort du Parti communiste d’ajouter : « Nous répliquerons si nécessaire. »

Une déclaration rare, car le numéro un chinois s’est très peu exprimé sur ce sujet depuis le début, il y a un an et demi, du bras de fer économique avec Washington.

Les États-Unis menacent d’imposer dès le 15 décembre prochain de nouvelles taxes sur les produits électroniques chinois si un accord « préliminaire » n’est pas trouvé.

Donald Trump a mis la pression en début de semaine. Il a estimé que Pékin n’avait pas encore offert suffisamment de garanties.

« Si nous ne trouvons pas d’accord avec la Chine, j’augmenterai tout simplement encore plus les tarifs douaniers », assure M. Trump. Dans son viseur : de l’électronique, comme les téléphones portables.

Afin de faire avancer les négociations, qui piétinent depuis plusieurs semaines, Pékin a invité les négociateurs américains à se rendre en Chine pour une nouvelle série de discussions.

Mais à en croire le Wall Street Journal, qui révèle cette information, les États-Unis auraient exigé au préalable des concessions chinoises.

Les métaphores historiques du numéro un chinois

Ce vendredi, pour appuyer son propos, le président Xi a filé la métaphore. La Chine « est un grand pays, elle est comme un paquebot », a-t-il observé. « Nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs. Si un paquebot comme la Chine chavire, on ne pourra pas le remettre à flot. »

Le Parti entend poursuivre sa politique de « réforme et d’ouverture » avec prudence, « comme quand on met le pied sur des pierres en traversant la rivière ». Dans ce processus, « la condition préalable est que la souveraineté financière de notre pays soit garantie », estime Xi Jinping.

Celui qui est également secrétaire général du PCC et président de sa puissante Commission militaire centrale a surtout fait référence au XIXe siècle, mettant en garde l’Amérique contre un retour aux « humiliations » des guerres de l’opium et des concessions étrangères. « Cette époque ne reviendra pas », promet-il.

« Ce que nous voulons, c’est rétablir notre rôle et notre place dans le monde et ne pas revivre l’humiliation de l’ère semi-coloniale. » Et de rappeler que les deux pays sont aussi pris dans une guerre technologique, Washington ayant placé sur liste noire le géant Huawei. « Un rideau de fer technologique », selon M. Xi.

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Les Émirats arabes unis critiqués après avoir interdit aux citoyens de 13 pays y...

Les réactions se sont enchaînées, sur les réseaux sociaux, pour commenter et dénoncer les décisions que les Émirats arabes unis (EAU) avaient annoncées, privant...

Vidéo : «Des chasseurs russes accompagnent les manœuvres des milices de Haftar»

Le site américain spécialisé dans les affaires militaires et celles de la défense, The Driver, a souligné que «des chasseurs russes paraissaient dans le...

Vol historique israélien à destination de Dubaï via le trafic aérien saoudien

Le premier vol cargo de la compagnie aérienne israélienne a décollé, mardi, à destination des Émirats arabes unis (ÉAU) via le trafic aérien saoudien. L’avion...

Le Qatar renouvelle son soutien à un Etat Palestinien avec Jérusalem pour capitale

Mardi, le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed bin Abderrahmane Al Thani, a renouvelé le soutien de son pays aux Palestiniens et a...

Quatre morts dont un bébé, tués par un « conducteur fou » en Allemagne

Une voiture a percuté mardi des passants dans une zone piétonne à Trèves, en Allemagne, faisant quatre morts et une quinzaine de blessés. Le...