mercredi, mai 25, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Hemiti se dirige au Caire, alors qu’à Khartoum les arrestations des dirigeants militaires islamistes se poursuivent

Courrier arabe

Le vice-président du Conseil militaire transitionnel soudanais (CMT) Mohamed Hamdane Dagalo alias Hemiti se dirigera ce soir au Caire, la capitale égyptienne dans le cadre d’une visite officielle, dans un temps où Khartoum est sous la tension des arrestations qui ciblent plusieurs dirigeants militaires soupçonnés d’appartenance islamiste.

Prévue pour deux jours, la troisième visite d’un haut responsable soudanais, en seulement deux mois, animera des discussions entre Hemiti et le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi.

Une source militaire soudanaise, tenue à rester anonyme, révèle à «al-jazeera.net» que la visite du Caire se présente quelques heures après celle du Soudan du Sud où Hemiti avait rencontré à Juba le président et des représentants du mouvement populaire du nord.

Dans un temps où Khartoum est rythmée par les métastase de l’avortement du coup d’état militaire qui se poursuivent, depuis que le CMT avait annoncé mercredi la nouvelle, dont le chef d’État-Major a été accusé, ainsi que plusieurs officiers militaires et dirigeants du mouvement islamique et du Congrès national.

Avec une vague d’arrestation toujours en marche, contre les dirigeants militaires islamistes, et ceux appartenant au régime d’Omar el-Béchir, et une tentation de coup d’état qui est la quatrième de son genre depuis la destitution de l’ancien président, les autorités soudanaises ont préféré garder le silence au sujet de leur interprétation de la situation, et de leurs plans à venir, au sujet de l’ordre et la stabilité de la nation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos