16.1 C
New York
vendredi, avril 12, 2024

Buy now

spot_img

Horst Kohler invite le Maroc, l’Algérie, le Front Polisario et la Mauritanie à des discussions à Genève

L’émissaire de l’ONU pour le Sahara occidental, l’Allemand Horst Kohler, a invité le Maroc, l’Algérie, le Front Polisario et la Mauritanie à des discussions les 4 et 5 décembre à Genève, selon des sources diplomatiques.

Des lettres ont été envoyées vendredi aux quatre parties qui doivent répondre avant le 20 octobre, révèlent les mêmes sources. Pour le Maroc, l’Algérie et la Mauritanie, les missives ont été envoyées aux ministres des Affaires étrangères. Le niveau des représentations qui pourraient se retrouver en Suisse à la fin de l’année n’est pas connu à ce stade.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu dans l’immédiat auprès de l’ONU.

Selon l’une des sources diplomatiques, s’exprimant sous couvert d’anonymat, il ne s’agira pas « d’une réunion de négociations », mais plutôt d’une « table ronde ».

Le dernier round de négociations entre le Maroc et le Front Polisario remonte à 2008 et depuis la situation reste bloquée. Cette année, l’Algérie avait savoir qu’elle refusait des négociations directes avec le Maroc, comme ce pays le souhaite depuis longtemps.

Le représentant de l’ONU Horst Koehler et le secrétaire du Polisario Brahim Ghali, à Tindouf, en Algerie, le 19 octobre 2017.

Horst Koehler avait promis en début d’année au Conseil de sécurité un nouveau round de négociations pour 2018, mais sans donner publiquement de dates.

Le Front Polisario indépendantiste réclame un référendum d’autodétermination pour le Sahara occidental, une étendue désertique de 266.000 km2, seul territoire de l’Afrique au statut post-colonial non réglé. Le Maroc rejette toute solution autre qu’une autonomie sous sa souveraineté.

Rabat avait pris à partir de 1975 le contrôle de la majeure partie du Sahara occidental au départ de la puissance colonisatrice espagnole. Le Polisario, qui luttait contre la domination espagnole, y a proclamé en 1976 une République arabe sahraouie démocratique et combattu les troupes marocaines, jusqu’à un cessez-le-feu conclu en 1991 sous l’égide de l’ONU.

L’envoyé de l’ONU, Horst Koehler, dans un camp de réfugiés, au Maroc, le 18 octobre 2017.

La mission de Casques bleus de l’ONU au Sahara occidental (Minurso), qui continue de garantir ce cessez-le-feu, n’a été renouvelée en avril par le Conseil de sécurité que pour seulement six mois suite à des pressions des Etats-Unis pour avancer vers une résolution du conflit.

Le Conseil de sécurité est à nouveau appelé à se prononcer sur une prolongation de la mission à la fin du mois d’octobre.

La Minurso compte environ 400 personnels pour un budget annuel d’une cinquantaine de millions de dollars.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici