dimanche, août 14, 2022

Human Rights Watch : 49 exécutions en 10 jours en Egypte

L’Organisation de défense des droits de l’Homme « Human Rights Watch » a annoncé l’exécution, en 10 jours, de 49 personnes dont deux femmes, par les autorités égyptiennes.

Dans un rapport détaillé, « Human Rights Watch » (basée à New York) a appelé les autorités égyptiennes à « mettre immédiatement terme aux exécutions et à réviser les condamnations à mort pour ceux qui ont été jugés à l’issue de procès inéquitables »

Ce même rapport a précisé que « les autorités égyptiennes ont exécuté, du 3 au 13 octobre courant, 15 hommes accusés d’être impliqués dans trois affaires de violences politiques, ainsi que deux femmes et 32 hommes incriminés dans des affaires de droit commun ».

Et d’ajouter que « 13 des 15 accusés de violences politiques, qui étaient détenus dans la prison cairote de haute sécurité « Al-Aqrab », ont été exécutés suite à un incident violent au cours duquel 4 prisonniers et 4 gardiens ont été tués, selon le ministère de l’intérieur, qui a prétendu que les prisonniers tentaient de s’évader ».

Le directeur adjoint du département Mena de l’Organisation, Joe Stork, a affirmé que « cette exécution collective de dizaines de personnes en dix jours en Egypte est un fait honteux, en plus de l’absence systématique de procès équitables en particulier dans les affaires politiques ».

« Le schéma suivi par les autorités égyptiennes d’exécuter les condamnés à mort à la suite d’attaques contre les forces de sécurité rend encore plus urgente la cessation des exécutions », a déclaré Stork.

Selon la loi égyptienne, l’exécution n’est appliquée qu’après le verdict final et le gouvernement n’annonce jamais les exécutions, excepté aux familles des prisonniers.

L’Organisation a également rapporté que sous l’ère d’Abdel Fattah al-Sisi (élu en 2014), l’Egypte est devenue l’un des 10 pays pratiquant le plus l’exécution des condamnations à mort dans des affaires politiques.

Les autorités égyptiennes n’ont pas fait de commentaire sur le rapport rendu par l’Organisation internationale, alors qu’elles ont l’habitude de démentir la détention des prisonniers politiques et d’affirmer qu’elles appliquent la loi et respectent la constitution et que sa juridiction civile qu’elle soit ou militaire est indépendante et impartiale.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : 8 femmes en lice pour être la première femme astronaute tunisienne

La Tunisie a annoncé, samedi, la liste de 8...

Égypte : Incendie dans une église copte au Caire, au moins 41 morts

Un incendie s’est déclenché, ce dimanche 14 août, au beau...

Perquisition chez Trump : Saisie de documents secrets sur le « président de la France »

Des documents concernant le "président de la France" ont...

À ne pas rater

Offensive contre Gaza : Les pays du Golfe condamnent et appellent à la protection des civils

L’offensive israélienne lancée vendredi 5 août 2022, contre la...

Émirats arabes unis : les inondations font sept morts

Le ministère de l'Intérieur des Émirats arabes unis a...

Des pluies torrentielles s’abattent sur le Golfe (Vidéos)

Des pluies torrentielles se sont abattues sur les pays...

«Washington a demandé l’arrestation de l’avocat de Khashoggi», affirme un responsable émirati

Un responsable travaillant au gouvernement des Émirats arabes unis...

Égypte : Incendie dans une église copte au Caire, au moins 41 morts

Un incendie s’est déclenché, ce dimanche 14 août, au beau milieu d’une messe dans l’église Abou Sifine dans le quartier d’Imbaba, située dans le nord-ouest...

Egypte: l’inflation annuelle ralentit au mois de juillet

La croissance annuelle de l'inflation en Égypte a ralenti pour s'établir à 14,6 % en juillet dernier, avec le retour de la stabilité progressive...

Égypte : au moins 17 morts et 3 blessés dans un accident de la route

Au moins dix-sept morts et trois blessés ont été signalés dans un accident de la route survenu mardi soir, dans le sud de l'Égypte....

Égypte : le ministre des Transports critiqué pour avoir demandé aux citoyens de payer les dettes

Le ministre égyptien des Transports, le lieutenant-général Kamel El-Wazir, a été largement critiqué, après avoir déclaré : «Les citoyens doivent nous aider à payer les dettes du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here