jeudi, mai 6, 2021

Ils ne semblent pas vouloir partir, 2 mille mercenaires de Wagner sont toujours actifs en Libye

Courrier arabe

Le site britannique Middle East Monitor (MEM) a déclaré que «près de 2 mille mercenaires de Wagner continuent à travailler à l’est et au sud de la Libye», indiquant «qu’ils ne semblent avoir aucune attention de quitter le pays».

Le site indiqua que «les mercenaires qui combattent pour Khalifa Haftar étaient soutenus par des chasseurs envoyés par la Russie», précisant que «bien qu’ils étaient censés quitter le pays, à compter du mois dernier, Moscou n’est toujours pas prête à étudier leur retrait».

«Wagner était loin d’être une simple compagnie sécuritaire russe», avait-il noté, en affirmant «qu’elle était un outil utilisé par le ministère russe de la Défense comme pour mettre en œuvre sa stratégie qui vise à étendre l’influence russe, dans divers régions du monde».

MEM a précisé : «Wagner a retiré ses mercenaires de Syrte et d’al-Jofrah, vers des zones approximatives, suite aux pressions internes et locales, pour donner l’impression d’avoir quitté les deux villes, alors qu’en réalité les mercenaires contrôlent toujours la région».

Il rappela : «Le 4 mars, la MANUL avait envoyé une équipe de 10 personnes pour la Libye, les chargeant de mettre en place un dispositif pour surveiller l’application du cessez-le-feu, collecter les informations demandées par le Conseil de sécurité et présenter le rapport final à Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies».

«L’équipe des observateurs envoyée par la MANUL, à Syrte, avait signalé que les Casques bleus pouvaient intervenir en Libye, pour conserver la paix dans la région de Syrte et d’al-Jofrah et surveiller l’application du cessez-le-feu», avait-il souligné.

Sur ce il importe de noter que le nouveau gouvernement libyen a obtenu la confiance de la chambre des représentants, dans un temps où son président, Abdelhamid Dbeidah, affirme travailler pour organiser les élections dans les délais prévus, à savoir le 24 décembre 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos