23.4 C
New York
dimanche, juin 16, 2024

Buy now

spot_img

Irak: 2 morts et 60 blessés lors des manifestations à Bagdad

Deux manifestants ont été tués et soixante autres ont été blessés ou atteints d’asphyxie, lundi, dans des affrontements avec les forces de sécurité dans le centre de la capitale Bagdad, a-t-on appris d’une source sécuritaire.

La source, qui a requis l’anonymat, a déclaré à Anadolu que des affrontements, actuellement en cours, ont éclaté entre les manifestants et les forces de l’ordre depuis l’aube du lundi, dans plusieurs zones du centre de la capitale, notamment, les places de l’aviation, de la libération et d’al-Kilani.

« Les événements de la journée ont fait deux morts parmi les manifestants et plus de 60 blessés », a détaillé la même source.

De son côté, le commandement des opérations de Bagdad, relevant de l’armée, a annoncé que 15 officiers des forces de sécurité ont été touchés, dont un chef de brigade dans des altercations avec les protestataires dans le centre de la ville.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public par le commandement des opérations, et dont Anadolu a eu copie.

« Lors de l’accomplissement par nos forces de leurs devoirs portant protection des manifestations et sécurisation de l’entrée de la place de la Libération au niveau du croisement de Cordoue, un groupe d’agitateurs ont procédé à la destruction du dallage des trottoirs et à lancer des pierres à l’endroit des forces de l’ordre », détaille le communiqué.

« Quatorze officiers ont été touchés à la tête de même que le commandant de la troisième brigade du premier régiment de la police fédérale a eu le genou fracturé », ajoute le communiqué.

« Les blessés ont été transportés immédiatement aux hôpitaux proches », poursuit la même source.

Les manifestants ont accentué leurs protestations, lundi, en bloquant de nombreuses facultés, écoles, institutions gouvernementales et artères dans les villes et localités du centre et du sud de l’Irak.

Les manifestants ont opté pour l’escalade, concomitamment avec la fin du délai octroyé aux autorités afin qu’elles répondent à leurs demandes et revendications.

Les demandes des manifestants ont pour objet de charger une personnalité indépendante et non-corrompue à l’effet de forcer un gouvernement composé de compétences non-partisanes, en prélude à des élections anticipées, tout en réclamant la sanction des tueurs des manifestants et des activistes.
.

L’Irak est en proie à une contestation sans précédent, depuis le 25 octobre 2019, parsemée par des actes de violence ayant fait 504 morts et plus de 17 mille blessés, en majorité des manifestants, selon un décompte établi par Anadolu, sur la base de données fournies par des sources médicales, sécuritaires et des militants des droits de l’Homme.

Les manifestants ont contraint le gouvernement de Abdel-Mahdi à la démission, le 1er décembre écoulé, et réclament le départ et la reddition des comptes par l’ensemble de l’élite politique, au pouvoir depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, étant accusée de corruption et de dilapidation des deniers publics.

L’Irak traverse une période de vacance constitutionnelle depuis l’achèvement du délai (16 décembre) accordé au président de la République de charger un candidat pour former le prochain gouvernement, à cause de graves dissensions au sujet du candidat.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici