21.2 C
New York
vendredi, juin 14, 2024

Buy now

spot_img

Irak: les forces de sécurité ont tué 97 manifestants par des armes particulièrement meurtrières

Au moins 97 personnes ont été tuées au cours des dix derniers jours, alors que les forces de sécurité irakiennes ont eu recours à des « armes particulièrement meurtrières » pour réprimer les manifestants.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse tenue par le porte-parole du Secrétaire général des Nations unies (ONU), Stéphane Dujarric, au siège permanent de l’ONU à New York, mardi.

Dujarric commentait un rapport publié aujourd’hui par la Mission d’assistance de l’ONU pour l’Iraq (MANUI), sur les manifestations en cours en Irak depuis le 25 octobre.

Le rapport a fait état « de graves violations des droits humains lors de la répression sécuritaire des manifestants au cours de la deuxième vague de manifestations qui a débuté en Irak le 25 octobre dernier ».

« Bien que les forces de sécurité irakiennes aient fait preuve de plus de retenue que lors des manifestations d’octobre, en particulier à Bagdad, l’utilisation illégale d’armes létales par les forces de sécurité et des éléments armés appelle à une attention urgente », souligne le rapport.

Le rapport de l’ONU a attribué le meurtre d’au moins 16 manifestants et de nombreuses blessures graves aux grenades lacrymogènes utilisées par les forces de l’ordre.

Il souligne également les préoccupations concernant les efforts en cours pour réduire la couverture médiatique et le blocage continu des médias sociaux en Irak.

« Le rapport met en lumière les domaines qui nécessitent une action urgente pour mettre fin au cycle de la violence et souligne une nouvelle fois l’impératif de responsabilité juridique », a déclaré la chef de la mission de l’ONU, Jenin Hennes-Blachart.

« Nous devons nous rendre compte que, à notre époque numérique, la vie quotidienne est passée à Internet, a-t-elle ajouté. La fermeture totale d’Internet et des médias sociaux bouleverse non seulement la façon dont les gens pratiquent leur vie et leur travail, mais viole également la liberté d’expression. »

Daniel Bell, chef du bureau des droits de l’homme de la MANUI, a déclaré qu’il n’y avait « aucune justification pour que les forces de sécurité tirent des grenades de gaz lacrymogène ou des bombes sonores directement sur des manifestants non armés ».

L’Irak traverse, depuis le 25 octobre, une vague de manifestations antigouvernementales, la deuxième du genre en l’espace de deux semaines.

Les manifestations ont été marquées par une violence généralisée qui a coûté la vie à au moins 275 personnes et fait des milliers de blessés, lors d’affrontements entre manifestants, forces de sécurité et militants appartenant à des factions chiites proches de l’Iran.

Les manifestants réclamaient l’amélioration des services publics, la création d’opportunités de travail et la lutte contre la corruption. Après le recours à la violence excessive par l’armée et les sécuritaires, le seuil des revendications s’est élevé. Malgré les promesses de punir les auteurs des actes de violences, les manifestants tiennent à la chute du gouvernement.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici