0.5 C
New York
jeudi, février 22, 2024

Buy now

spot_img

Irak : Retour au calme à Bagdad après le retrait des manifestants de la Zone Verte

Le Commandement des opérations conjointes irakiennes a annoncé, mardi, le retrait de tous les manifestants de la Zone Verte et de ses environs, dans le centre de la capitale, Bagdad, et le retour de la situation à la normale.

Pendant 18 heures, Bagdad a été le théâtre de manifestations, d’affrontements et d’un chaos sécuritaire qui ont fait au moins 23 morts et 380 blessés, selon des sources médicales, depuis que le leader du mouvement Sadriste, Moqtada al-Sadr, a annoncé son retrait définitif de la vie politique.

Dans son communiqué, le Commandement des opérations conjointes a déclaré que « tous les manifestants se sont retirés de la Zone Verte et de ses environs, et la situation a commencé à reprendre son cours normal. »

L’agence de presse officielle irakienne a publié des photos montrant les manifestants, partisans du mouvement Sadriste, retirant leurs tentes des environs de la Chambre des représentants.

Le Commandement des opérations conjointes avait auparavant annoncé la levée du couvre-feu qu’il avait imposé, lundi, à Bagdad et dans le reste des provinces.

Les affrontements de lundi et de mardi constituent le dernier épisode du conflit entre les deux plus grandes forces chiites sur la scène irakienne, le mouvement Sadriste et la Coalition des forces du Cadre de Coordination (proche de l’Iran).

Plus tôt dans la journée de mardi, tant Al-Sadr que le « Cadre de Coordination » ont appelé leurs partisans à se retirer de Bagdad, après des mises en garde locales et internationales contre le glissement de l’Irak vers « plus de violence et d’effusion de sang », et des appels au dialogue pour résoudre une crise politique qui dure depuis plus de 10 mois.

L’annonce du retrait d’Al-Sadr de la vie politique est la neuvième du genre en neuf ans, et elle intervient deux jours après qu’il a proposé que tous les partis politiques prennent du recul pour mettre fin à la crise dans le pays.

L’Irak traverse, depuis plus de dix mois, une crise politique qui s’est intensifiée depuis le 30 juillet dernier, date à laquelle les partisans du mouvement Sadriste ont entamé un sit-in à l’intérieur de la Zone Verte, où se trouvent les institutions gouvernementales et les missions diplomatiques.

Les partisans du mouvement Sadriste rejettent la nomination au poste de premier ministre de Mohammad Shiaa al-Sudani, membre de la Coalition du Cadre de Coordination, et demandent la dissolution de la Chambre des Représentants et la tenue de nouvelles élections anticipées.

Les divergences entre les forces politiques irakiennes, notamment chiites, empêchent la formation d’un nouveau gouvernement depuis les dernières élections du 10 octobre 2021.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Irak : Au moins un mort et 60 blessés suite à une bousculade dans un stade de football

Au moins une personne a été tuée et 60 autres blessées suite à une bousculade survenue, jeudi, dans un stade de Bassora, dans le...

L’Irak et la Syrie sont des pays dangereux pour les journalistes, selon un bilan de RSF

«De 2003 à 2022, près de 1700 journalistes ont été tués dans le monde dans l'exercice de leur métier», a noté un bilan publié...

Irak : Abdul Latif Rashid élu 4ème président du pays

Le parlement irakien a élu, jeudi, Abdul Latif Rashid comme nouveau président du pays, après que celui-ci a recueilli plus de voix que le...

Irak : Couvre-feu dans tout le pays suite à l’assaut donné par des manifestants contre le Palais du gouvernement

Le Commandement des opérations conjointes de l'Irak a décrété un couvre-feu dans tout le pays, lundi, alors que les partisans de l'influent dignitaire chiite...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici