dimanche, octobre 24, 2021

Irak: un raid mené contre le siège des Brigades du Hezbollah irakien

Les autorités irakiennes ont arrêté 13 personnes, dont un ressortissant Iranien, lors d’un raid mené vendredi, contre le siège d’une faction armée proche de Téhéran, selon une source sécuritaire.

« Les forces de sécurité ont fait une descente vendredi à l’aube au siège des Brigades ( du Hezbollah irakien) au sud de la capitale, Bagdad », a déclaré la source de la police irakienne sous couvert d’anonymat.

Et d’ajouter : « Les forces de sécurité ont arrêté 13 personnes, dont un ressortissant iranien, au siège de la faction armée, qui comprenait un atelier de fabrication de missiles ».

L’opération, qui est la première du genre contre une faction armée du « Hachd Al-Chaabi » (Mobilisation populaire), a été menée sur ordre du Premier ministre Mustafa Al-Kadhimi, selon la même source.

Les Brigades du Hezbollah font partie du « Hachd Al-Chaabi » (Mobilisation populaire), qui relève officiellement de l’armée irakienne, mais dont plusieurs factions sont proches de l’Iran.

Il n’y a eu aucun commentaire immédiat du gouvernement irakien sur ces développements.

Mustafa Al-Kadhimi s’est engagé à plusieurs reprises à mettre fin aux attaques de missiles, qui ciblent depuis des mois les positions des soldats américains et les sièges et résidences des diplomates dans le pays.

Les États-Unis accusent généralement les Brigades du Hezbollah irakien d’être à l’origine des attaques de missiles contre leurs forces et leurs diplomates en Irak.

La fréquence de ces attaques a augmenté depuis le 3 janvier, date de l’assassinat du commandant de la « Force Al-Quds » iranienne, Qassem Soleimani, et du chef des Brigades du Hezbollah irakien, Abou Mehdi al-Mouhandis, lors d’un raid aérien américain à Bagdad.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos