mercredi, juin 16, 2021

Israël: Les exportations vers le Maroc assurées « par peur » d’un boycott populaire

Un militant marocain a déclaré mardi que « les efforts de l’entité sioniste (Israël) pour allouer des sommes d’argent afin d’assurer ses exportations vers le Maroc contre d’éventuels risques, confirment la crainte d’un boycott économique populaire des exportations de l’entité d’occupation ».

Aziz Hanawi, secrétaire général de l’Observatoire marocain contre la normalisation (non gouvernemental) a fait savoir à l’Agence Anadolu que « l’annonce faite par l’entité sioniste qui assure les exportateurs israéliens vers le Maroc s’inscrit dans le cadre de la vague de normalisation avec l’entité, y compris la normalisation économique ».

En 2020, le Maroc a signé un accord avec Israël pour reprendre les relations entre les deux pays, rejoignant ainsi les 3 autres pays arabes qui ont signé l’année dernière des accords de normalisation des relations avec Tel Aviv, à savoir, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan.

Plus tôt dans la journée du mardi, la Compagnie israélienne d’assurance contre les risques du commerce extérieur (Ashra, compagnie gouvernementale), a déclaré qu’elle avait « alloué 100 millions de dollars pour les exportateurs vers le Bahreïn et 200 millions de dollars pour les exportateurs vers le Maroc, pour s’assurer contre les risques », selon le site économique hébreu « Globes ».

L’assurance protège les exportateurs israéliens de la non-solvabilité des clients, en cas de difficultés financières ou d’aléas politiques.

La Compagnie d’assurances a expliqué que la couverture concerne les accords à long terme et des projets allant jusqu’à 15 ans.

« À la lumière de la pandémie du coronavirus, le volume des exportations israéliennes a diminué et nous cherchons maintenant à étendre nos activités d’exportation et à pénétrer de nouveaux marchés », a déclaré Nessim Ben Eli, le directeur exécutif de la compagnie d’assurances.

Et d’ajouter : « Les accords de normalisation avec le Bahreïn et le Maroc permettent une plus grande expansion des entreprises israéliennes en Afrique et en Asie ».

La normalisation des relations avec Israël par quatre pays arabes, au cours de l’année dernière, a déclenché une colère populaire arabe d’envergure, à la lumière de l’occupation qui persiste toujours des territoires arabes par Tel-Aviv, et de son refus de permettre la création d’un État palestinien indépendant, en plus de ses attaques constantes contre le peuple palestinien.

Parmi les 22 pays arabes, 6 États ont établi des relations officielles avec Israël, qui sont, notamment, l’Égypte, la Jordanie, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos