jeudi, septembre 23, 2021

Italie: Pagaille au parlement après que des députés se sont insurgés contre le pass sanitaire

Alors que de nombreux rassemblements contre l’extension du pass sanitaire se déroulent en France, les députés italiens du parti Frères d’Italie se sont aussi manifestés contre cette mesure ce 29 juillet en faisant capoter une session au parlement.

Les députés italiens du parti Frères d’Italie ont fait capoter la séance du parlement ce jeudi 29 juillet et se sont disputés à cause de l’introduction du pass sanitaire, baptisé green pass dans ce pays, relate le quotidien La Repubblica.

Lorsque la chambre basse du parlement devait voter sur une clause proposée pour le décret concernant la lutte contre la pandémie qui contient notamment les nouvelles mesures, plusieurs députés ont levé des pancartes disant «No green pass». Suite à cela, la session a été reportée.

La séquence montre l’un des députés attraper une pancarte «No green pass» et quand un autre homme tente de la lui prendre des mains, il quitte en courant l’hémicycle, poursuivi par un autre individu.

Ensuite, un groupe de députés du parti Frères d’Italie descend dans le centre de l’hémicycle chacun levant une pancarte «No green pass». À leur tour, les députés du Parti démocrate ont riposté par des cris «La honte!». Peu après, les députés ont appelé à l’ordre.

Le pass sanitaire italien

C’est le 22 juillet que le gouvernement italien a décidé d’imposer un pass sanitaire pour entrer dans les bars et restaurants, dans les piscines et salles de sport, dans les musées, cinémas, théâtres et salles de jeux. La mesure, qui prendra effet à partir du 6 août, s’appliquera également aux grands rassemblements en Italie.

Comme en France, dans ce pays, il existe un autre souci lié au certificat green pass. Suite au fait qu’il s’appuie sur un modèle adopté dans l’Union européenne, les citoyens italiens et les étrangers vaccinés avec des vaccins non reconnus dans l’UE ne pourront pas l’obtenir. Sont particulièrement concernés de nombreux Russes vivant et travaillant en Italie, ainsi que tous les habitants de la République de Saint-Marin, où le vaccin russe Spoutnik V a été utilisé.

Les manifestations contre le pass sanitaire en Italie mais pas que

L’une des dernières décisions du gouvernement italien porte sur l’extension du pass sanitaire. Ils vont désormais être demandés dans plusieurs établissements publics, y compris les restaurants. Une amende de 400 à 1.000 euros est prévue pour violation de la loi.

Le 27 juillet, une nouvelle manifestation contre l’introduction du pass sanitaire en tant que mesure pour lutter contre la propagation du Covid-19 a rassemblé plusieurs centaines de personnes dans le centre-ville de Rome. Et l’Italie n’est pas le seul pays dans ce cas.

Après plusieurs semaines de manifestations en France, un nouvel appel a été lancé dans de nombreuses villes pour ce 31 juillet, dont Paris.

Alors que la semaine dernière les parlementaires italiens du collectif «antipass» se sont joints à la mobilisation française par visioconférence, ce 31 juillet certains comptent venir dans l’Hexagone. Pour cela, ils devraient donc eux aussi se conformer aux règles contre lesquelles ils luttent.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos