24.4 C
New York
samedi, juin 22, 2024

Buy now

spot_img

Khalifa Haftar accusé de « crimes de guerre », selon un avocat américain

L’avocat américain, Kevin Carroll a déclaré avoir déposé une plainte contre le général libyen à la retraite, Khalifa Haftar pour « crimes de guerre ».

Carroll a déclaré, lundi dans un communiqué de presse, qu’il avait déposé une plainte contre Haftar au nom de ses clients qui ont été torturés en Libye et dont des membres de leur famille ont été tués.

« Haftar paiera le prix des crimes qu’il a commis, a déclaré Carroll. Haftar, qui commet des crimes de guerre, est également un citoyen américain, et lui et ses hommes ont des biens aux États-Unis, et ils seront jugés par les tribunaux américains. »

L’avocat a souligné que l’un de ses clients était un citoyen américain d’origine libyenne qui avait tenté de protéger sa maison pendant la crise libyenne, mais il avait été blessé à cause du ciblage de sa maison avec des missiles.

Et d’ajouter que son client avait été arrêté par les forces de Haftar et battu avec des tuyaux, des câbles et des coups de poing pendant plusieurs jours et soumis à des chocs électriques pendant plusieurs heures.

« Les actions de Haftar violent les troisième et quatrième Conventions de Genève, il est responsable de crimes de guerre et devra faire face à la justice américaine », a déclaré Carroll.

Pour l’avocat, Haftar n’est pas chef d’État et n’a pas d’immunité, et il doit retourner en Virginie pour faire face à des accusations devant le tribunal.

Carroll a souligné que Haftar possède 17 propriétés enregistrées aux États-Unis, et s’il ne fait pas face à ces accusations devant la justice américaine, l’affaire affectera ses propriétés estimées à 8 millions de dollars.

En réponse à une question sur la possibilité pour Haftar d’enregistrer ses biens au nom des membres de sa famille, il a déclaré : « Nous continuons à chercher à cet égard, mais nous savons que les 17 propriétés appartiennent à Haftar. »

L’avocat Carroll a également nié toute ingérence politique dans l’affaire par certaines parties aux États-Unis, en réponse à la question du correspondant d’Anadolu.

Et de poursuivre : « Plusieurs plateformes médiatiques américaines, notamment le Wall Street Journal, ont rapporté que Haftar avait une relation étroite avec le Président russe, Vladimir Poutine, et coopérait avec les mercenaires de la société de sécurité Wagner qui travaille au nom des services de renseignement russes. »

Il s’agit du troisième procès intenté contre Haftar pour crimes de guerre en Libye, après deux affaires antérieures contre lui aux États-Unis et au Royaume Uni.

Au cours des derniers mois, 6 familles libyennes ont déposé une plainte auprès de la Cour fédérale à Washington contre Haftar et les Émirats arabes unis, pour crimes de guerre et violations des droits de l’Homme.

Les familles ont exigé une compensation financière d’un milliard de dollars.

Il est prévu que le tribunal tiendra une deuxième audience, dans deux semaines, consacrée à l’examen des accusations contre Haftar et les Émirats.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici