mercredi, décembre 2, 2020

Kim Jong-un a adressé un courrier à Trump pour organiser « une nouvelle rencontre »

Une lettre « très chaleureuse » et « très positive ». Kim Jong-un a adressé un courrier à Donald Trump, dans lequel le dirigeant nord-coréen souhaite organiser « une nouvelle rencontre » avec le président des États-Unis, a annoncé lundi 10 septembre la Maison-Blanche. « L’objectif principal de la lettre était d’organiser une nouvelle rencontre avec le président. Nous y sommes ouverts et nous avons déjà commencé à nous coordonner » en vue d’un tel sommet, qui serait le deuxième après celui, historique, du 12 juin à Singapour, a déclaré la porte-parole de la présidence américaine Sarah Sanders, sans fournir plus de précisions sur le moment ou le lieu où cette rencontre pourrait avoir lieu.
Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, John Bolton, a affirmé qu’elle pourrait « tout à fait » avoir lieu d’ici à la fin de l’année, même s’il a dit ne pas s’attendre à ce que Kim Jong-un se rende à l’Assemblée générale de l’ONU, à laquelle Donald Trump participera fin septembre à New York. Selon Sarah Sanders, « cette lettre est une nouvelle preuve des progrès dans la relation » entre les deux pays ennemis. Elle a aussi salué des « progrès » sur la dénucléarisation et a estimé que le défilé militaire sans missiles intercontinentaux, dimanche 9 septembre à Pyongyang, était « un gage de bonne foi » dans le processus de désarmement nucléaire de la Corée du Nord.
Des relations apaisées ?
L’administration Trump, qui se montrait optimiste depuis le sommet de Singapour, a pour la première fois manifesté son mécontentement en annulant fin août un déplacement à Pyongyang du secrétaire d’État américain Mike Pompeo pour cause de progrès insuffisants sur le front atomique. Depuis, Kim Jong-un a adressé à nouveau un message apaisant, ainsi que cette lettre dont Donald Trump avait dévoilé l’existence en fin de semaine dernière, avant de la recevoir formellement, affichant en retour un optimisme retrouvé. « Au bout du compte, en dernier ressort, ce sera toujours mieux si les deux dirigeants se rencontrent. Surtout côté nord-coréen, la plupart des décisions devront passer par Kim Jong-un », a estimé Sarah Sanders, jugeant « important » qu’un nouveau sommet puisse se tenir.
L’hypothèse d’un nouveau sommet, après celui du 12 juin qui a été le tout premier entre un président en exercice des États-Unis et un numéro un nord-coréen, avait déjà été émise par les deux dirigeants. Mais selon plusieurs observateurs, une partie de l’administration américaine voudrait éviter un autre tête-à-tête, par crainte de voir le locataire de la Maison-Blanche faire trop de concessions à l’homme fort de Pyongyang sans obtenir de contreparties suffisantes. Au contraire, ajoutent ces experts, Kim Jong-un préfère négocier en direct avec Donald Trump, qu’il s’abstient de critiquer directement même quand les autorités nord-coréennes dénoncent les méthodes de « gangster » des négociateurs américains.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Washington prolonge la mission d’entraînement militaire en Arabie saoudite de 5 ans

Le Département d'État américain a décidé de prolonger la mission d'entraînement militaire américaine en Arabie saoudite de 5 ans, pour un montant de 350...

Tunisie : Suspension de la directrice d’une radio sur fond d’un appel en faveur...

L’Établissement de la radio tunisienne (Officiel) a décidé, mardi, de suspendre la directrice d’une radio gouvernementale, le directeur de la programmation et les animateurs...

Netanyahou affirme un « développement rapide des relations israélo-émiraties »

Les relations israélo-émiraties se développent rapidement, a déclaré le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou. À l’occasion de la fête nationale aux Emirats arabes unis, Netanyahou,...

L’Égypte a exécuté 57 personnes en deux mois (Amnesty International)

L'organisation Amnesty International a annoncé, mercredi, que "les autorités égyptiennes ont exécuté au moins 57 personnes ces deux derniers mois". Ces chiffres ont doublé, depuis 2019. C'est ce qui...

Les Émirats arabes unis critiqués après avoir interdit aux citoyens de 13 pays y...

Les réactions se sont enchaînées, sur les réseaux sociaux, pour commenter et dénoncer les décisions que les Émirats arabes unis (EAU) avaient annoncées, privant...