27.9 C
New York
vendredi, mai 24, 2024

Buy now

spot_img

La France et la Turquie s’échangent les accusations à l’ombre de la crise libyenne

Courrier arabe

L’ambassadeur turc en France a signalé que cette dernière était responsable de l’échec du blocus d’armement imposé en Libye, alors que Paris a appelé l’Union européenne à imposer des sanctions supplémentaires à l’encontre d’Ankara, à l’ombre de la crise libyenne.

Chacune des parties accuse l’autre d’être responsable de la complication de la scène libyenne, et lui reproche de n’appliquer que partiellement le blocus d’armement imposé au pays.

La Turquie dénonce une application arbitraire du blocus d’armement 

La Turquie accuse la France d’être responsable de l’escalade libyenne, et signale que «Paris soutenait Khalifa Haftar et lui permettait d’accéder aux armes».

L’ambassadeur turc à Paris, avait déclaré mercredi, au Conseil de sénats : «chaque jour des sorties aériennes des EAU, de Syrie et d’autres pays sont organisées vers la Libye», signalant que le blocus est violé quotidiennement par les airs et dénonçant la négligence des parties responsables de son application.

Il indiqua que la décision des Nations unies, concernant le blocus n’était pas sélective et rappela qu’elle avait imposé «un blocus maritime, aérien et terrestre».

La France dénonce un double jeu

De sa part, la France a décidé de se retirer de la mission de l’OTAN -où elle participait à l’application du blocus d’armement international imposé en Libye- dénonçant « le double jeu de la Turquie » et affirmant qu’elle soutiendra toute future sanction qui sera imposée à cette dernière.

Au lieu de tenter de résoudre ses différends avec Ankara, Paris a décidé de se tourner vers l’Union européenne, lui demandant d’imposer des sanctions aux Turcs. Le ministre français des Affaires étrangères, Le Drian, a déclaré que « son pays avait appelé à une réunion des MAE de l’UE le 13 juillet », précisant que «la réunion traitera spécialement l’affaire turque».

Rappelons que lundi, le président français, Emmanuel Macron avait critiqué le rôle joué par la Turquie en Libye, déclarant «qu’elle était le premier intervenant extérieur dans la scène libyenne et qu’elle portait la responsabilité historique et juridique des évènements marqués depuis son intervention».

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici