dimanche, avril 11, 2021

La Ligue Arabe refuse l’intervention militaire en Libye

Lors de la réunion extraordinaire qui s’est tenue mardi, au Caire, la Ligue arabe a souligné la nécessité d’empêcher toute ingérence en Libye. Cette réunion, la première de la Ligue arabe autour de la Libye depuis 2011, s’est tenue à la demande de l’Égypte. Elle a eu lieu au moment où Ankara s’apprête à envoyer des troupes turques dans le pays. Les preuves s’accumulent concernant l’envoi par la Turquie de combattants syriens qui lui sont fidèles à Tripoli.

La résolution adoptée à l’issue de cette réunion urgente refuse toute ingérence « qui puisse contribuer à faciliter la venue en Libye de combattants extrémistes terroristes étrangers ».

Les délégués permanents de la Ligue arabe ont également exprimé la forte inquiétude de leurs pays face à l’escalade militaire qui « aggrave encore davantage la situation libyenne » et « menace la sécurité et la stabilité des pays voisins de la région tout entière », selon eux.

La semaine dernière, suite à la visite surprise de Recep Tayyip Erdogan en Tunisie, le président Kaïs Saïed a dû démentir en personne les déclarations de son homologue turc qui affirmait que Tunis était d’accord avec Ankara pour soutenir le gouvernement de Fayez el-Sarraj.

L’Algérie, qui a également dû subir la pression turque, a annoncé qu’elle ne s’allierait pas à la Turquie pour soutenir Tripoli et qu’elle est contre toute intervention militaire dans ce pays.

Lundi, suite à des entretiens téléphoniques entre la France et l’Égypte, les présidents Macron et Sissi ont appelé à la plus grande retenue face aux risques « d’escalade militaire » en Libye. L’ONU a de son côté regretté « l’internationalisation du conflit, son extension territoriale et aussi l’escalade militaire ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos