4.8 C
New York
samedi, février 24, 2024

Buy now

spot_img

La mission diplomatique palestinienne à Washington a cessé ses activités

Le bureau de représentation palestinienne à Washington a bel et bien fermé jeudi, sur demande de l’administration Trump, en espérant que ce « triste moment » ne soit qu’une brève parenthèse.
La mission diplomatique palestinienne à Washington, dont le gouvernement de Donald Trump a ordonné la fermeture, a cessé ses activités jeudi 13 septembre. « Aujourd’hui, c’est le délai qu’ils nous ont donné » pour fermer, a déclaré le représentant de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hossam Zomlot, dans une vidéo sur Facebook adressée au « grand peuple américain ».
La date choisie par le gouvernement américain pour cette fermeture coïncide avec le 25e anniversaire de la signature, à la Maison Blanche, des accords d’Oslo entre les deux dirigeants de l’époque, le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le chef de l’OLP Yasser Arafat.
Hossam Zomlot a dénoncé une décision « malheureuse et vindicative ». « L’administration Trump ne nous a donné que deux choix : perdre notre relation avec elle ou perdre nos droits en tant que nation. Notre président, nos dirigeants et le peuple palestinien ont choisi nos droits », a expliqué celui qui faisait office d’ambassadeur palestinien aux États-Unis.
« Que ce triste moment soit bref »
Se disant « extrêmement attristé par la situation actuelle », il a lancé aux « millions d’Américains qui ont été et continuent d’être les amis de la Palestine » : « Que ce triste moment soit bref afin que nous puissions redevenir rapidement un symbole et l’illustration de la relation historique entre Palestiniens et Américains. »
« C’est clairement une attaque contre la communauté internationale », a dénoncé, depuis Washington, la professeure de droit américano-palestinienne Noura Erakat, au micro de France 24. « La décision de fermer cette représentation est une attaque contre un projet collectif : cela devient ‘Trump contre le reste du monde' », a-t-elle ajouté.
Pour Mouin Rabbani, chercheur à l’Institut d’études sur la Palestine à Washington, interrogé par France 24, la Maison Blanche n’a jamais été aussi éloignée d’un accord de paix : « Les Palestiniens sont punis parce qu’ils veulent dénoncer les crimes de guerre en Israël devant une juridiction internationale. Je ne crois pas qu’on ait jamais vu une chose pareille. »
L’Autorité palestinienne a gelé tout contact avec le gouvernement américain depuis que le président Trump a reconnu, en décembre, Jérusalem comme capitale d’Israël. Washington a ensuite multiplié les mesures spectaculaires, coupant notamment l’essentiel de son aide aux Palestiniens.
Parallèlement, la Maison Blanche assure préparer un plan de paix dont Donald Trump espère, malgré tout, qu’il permettra de parvenir à « l’accord ultime » entre Israéliens et Palestiniens. « Attendez que le plan de paix soit dévoilé, et quand il sera publié, lisez-le entièrement et jugez-le sur le fond – pas sur la base de rumeurs, spéculations, informations de presse », a demandé mercredi sur Twitter un des négociateurs américains, Jason Greenblatt.
Mais interrogée jeudi, la porte-parole du département d’État Heather Nauert a précisé que l’administration n’était « pas prête à le dévoiler » : « Il y a besoin d’une approche différente » car « rien n’a marché » jusqu’ici, a-t-elle plaidé, assurant rester « optimiste. »

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici