5.9 C
New York
mardi, mars 5, 2024

Buy now

spot_img

La nomination d’Allawi ne calme pas les Irakiens

Au lendemain de la nomination de Mohammed Allawi, le nouveau Premier ministre irakien, les manifestants sont redescendus dans la rue ce dimanche 2 février, à Bagdad et dans le sud du pays. Ils réclament un Premier ministre indépendant et des élections anticipées.

C’est par milliers que les manifestants ont envahi, une nouvelle fois, les rues de Bagdad. Au lendemain de la nomination de Mohammed Allawi au poste de Premier ministre, de larges foules ont crié leur désaveu. « Ce nouveau Premier ministre est rejeté par le peuple », ont-ils scandé en brandissant son portrait barré d’une large croix rouge. Ou encore : « Allawi est rejeté, ses partis aussi ».

Parmi ces soutiens figure la puissante formation de Moqtada Sadr. Après avoir appelé à manifester vendredi dernier, le leader chiite a demandé ce dimanche à ses milices de s’allier aux forces de sécurité pour empêcher toute personne qui tenterait de bloquer les rues. Il a également demandé au ministère de l’Éducation de punir tout étudiant, professeur ou autre qui tenterait d’empêcher l’accès à des bâtiments publics. La veille, déjà, alors que Mohammed Allawi annonçait sa nomination, des groupes armés sous les ordres de Moqtada Sadr étaient entrés de force dans l’un des bâtiments, symbole du soulèvement populaire sur la place Tahrir de Bagdad.

Pour les protestataires, Mohammed Allawi fait partie intégrante du système politique qu’ils critiquent depuis maintenant quatre mois, rapporte notre correspondante à Bagdad, Lucile Wasserman. Deux fois ministre des Télécommunications sous le gouvernement Maliki, ce nouveau leader de la nation est loin du candidat rêvé par les protestataires qu’ils veulent indépendant et issu de la société civile.

Dans son premier discours officiel, Mohammed Allawi s’est pourtant voulu rassurant, en promettant de constituer un gouvernement représentatif de la population, d’assurer une justice pour les centaines de personnes tuées lors de la contestation et d’organiser des élections anticipées. Ces promesses n’ont pas convaincu les protestataires, lassés de ce qu’ils accusent être « des discours sans valeurs ». Mohammed Allawi a désormais un mois pour constituer son cabinet. L’occasion de montrer s’il peut réellement échapper à l’influence des partis politiques.

SourceRFI

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici