vendredi, septembre 24, 2021

La police grecque disperse des réfugiés au gaz lacrymogène, utilisant des ventilateurs géants

Afin de propager sur une plus large zone le gaz des capsules lacrymogènes, les forces de l’ordre grecques ont commencé à utiliser des ventilateurs géants à la frontière avec la Turquie, où des milliers de réfugiés et demandeurs d’asile cherchent à entrer sur le territoire européen.

Depuis deux semaines, après la décision d’Ankara de ne plus retenir les réfugiés qui veulent passer en Europe, un grand nombre de réfugiés se sont présentés à la frontière avec la Grèce, alors que celle-ci refuse de les faire entrer, en violation du droit international en la matière.

Les gardes-frontières et membres des forces de l’ordres grecs utilisent tous les moyens en leur possession pour empêcher les passages, allant jusqu’à tirer sur les réfugiés avec des balles réelles ou en plastique.

Ils utilisent régulièrement des gaz lacrymogènes pour faire reculer les demandeurs d’asile.

En deux semaines, près de 2500 personnes ont été blessées par les interventions violentes des forces de l’ordre grecques, alors que 3 réfugiés, un Marocain, un Syrien et un Pakistanais ont été tués.

Quand le vent souffle dans le sens Turquie-Grèce, les policiers grecs font usage d’un ventilateur géant installé à l’arrière d’un véhicule, afin de mieux propager le gaz.

Des images de ces agissements irrationnels ont été capturées.

Par ailleurs, il a été constaté que certains des gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l’ordre grecques, sont périmés.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos