21.2 C
New York
vendredi, juin 14, 2024

Buy now

spot_img

La Russie demande de faire sortir d’Idleb et de la Syrie les Casques blancs

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité jeudi, les Russes ont demandé le départ des Casques blancs d’Idleb en Syrie, qu’ils suspectent d’aide aux terroristes. Une position vivement critiquée par Washington, Londres et Paris.
« Les terroristes doivent partir ». La Russie a réclamé aux Occidentaux, jeudi 11 octobre, de faire sortir d’Idleb et de la Syrie les Casques blancs, affirmant qu’ils représentent une « menace ».

« Ce n’est pas une bonne idée de les garder au sein de la société », a déclaré le représentant russe, lors d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité. Ces propos ont été rapportés par un diplomate s’exprimant sous couvert d’anonymat après la rencontre. « Sortez-les des zones où ils sont, notamment à Idleb », a ajouté le représentant russe, selon un autre diplomate s’exprimant également sous couvert d’anonymat.

La Russie ne considère pas les Casques blancs présents dans les zones rebelles comme des secouristes et les a déjà accusés plusieurs fois dans le passé d’être liés à des groupes terroristes.

Vives critiques de Washington, Londres et Paris

Selon plusieurs sources diplomatiques, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont réagi en rejetant des « informations mensongères ». « Ce sont des accusations scandaleuses et fausses. Les Casques blancs font partie d’organisations humanitaires et la Russie continue de colporter de fausses informations », a affirmé le représentant américain, selon ces sources.

« Rien de ceci n’est vrai, ces insinuations sont absurdes, arrêtons de faire perdre son temps au Conseil de sécurité », a renchéri le représentant britannique. « Désinformation, ces civils sauvent des centaines de personnes », a lancé de son côté le représentant de la France, à en croire les mêmes sources. D’autres membres européens du Conseil de sécurité se seraient aussi inscrits en faux contre les accusations russes, soulignant la nécessité « de protéger les travailleurs humanitaires » en Syrie.

La demande de la Russie aux Occidentaux survient alors qu’une zone tampon prévue dans la province d’Idleb en Syrie a été vidée cette semaine des armes lourdes des groupes rebelles et jihadistes. En vertu d’un accord russo-turc conclu le 17 septembre, les jihadistes doivent désormais quitter cette même zone tampon d’ici lundi.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici