24.6 C
New York
mardi, juin 18, 2024

Buy now

spot_img

« La »(non).. une nouvelle chaîne égyptienne qui s’oppose au régime d’al-Sissi

Courrier arabe

L’opposant égyptien Ayman Nour a déclaré lundi le lancement de la chaîne télévisée nommée « La »(non), une chaîne interactive diffusée depuis la Belgique ayant une société de production à İstanboul.

A.Nour – le président du conseil d’administration de la chaîne – a annoncé que la chaîne «a pour but d’accueillir les opinions des téléspectateurs et de leur permettre d’interagir entre eux concernant les modifications constitutionnelles prévues en Égypte ». Il ajouta dans une déclaration, pour l’agence turque« Anadolu », que la chaîne sera interactive, sans programmes et sans animateurs, affirmant qu’elle « ne se limitera pas aux évènements égyptiens ».

Et pour le fonctionnement de la chaîne, il a précisé que les produits qui seront filmés et envoyés par le publique seront diffusés en alternance avec des pauses propres à la chaîne afin d’offrir une chance aux téléspectateurs pour exprimer leurs opinions.

A.Nour estime que le lancement de la chaîne présente un terrain pour bercer une alliance entre les pros du gouvernement égyptien et ses opposants, une alliance, qui s’oppose aux modifications constitutionnelles prévues.

Pour son premier jour, un grand nombre de chef de partis politiques en Égypte ont participé à la diffusion de la chaîne, ainsi que des personnalités égyptiennes, comme le scientifique Issam Hajji. Plus de 50 mille messages filmés ont été envoyés à la chaîne rien qu’en première semaine de sa diffusion d’essai.

Au milieu du mois passé, la chambre des députés égyptiens avait voté, en majorité massive, pour la modification de la constitution de 2014 ce qui permettra au président actuelle Abdel Fatah al-Sissi de se présenter, jusqu’en 2034, à un nouveau mandat électoral et donnera à l’armée la qualité de protecteur de la constitution et des états civils, lui attribuant ainsi le titre de la plus grande autorité institutionnelle dans le pays.

Un grand nombre d’analystes avait critiqué les modifications constitutionnelles proposées, et y voyaient un renforcement du régime autocratique d’Al-Sissi et qu’en modifiant l’article 200 de la constitution de 2014, l’armée serait le « tuteur » du pays, assimilant les fonctions de protection de « la constitution, de la démocratie, de la nation et à nature civile ».

L’auteure Égyptienne Yasmine Al–Rashidi avait dernièrement lancé un appel, dans son article au « New York Times », pour proclamer des poursuites judiciaires contre les modifications de la constitution, demander à ce que le parlement renonce à ses décisions et  pour organiser un référendum pour que le peuple égyptien pourra dire son mot, « ceci permettra à l’opposition d’agir dans la défense des droits et peut être pourra pousser al-Sissi à se rétracter sur sa décision » avait-elle déclaré.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici