26.3 C
New York
jeudi, mai 23, 2024

Buy now

spot_img

L’ambassadeur égyptien à Khartoum convoqué suite à l’arrestation d’un étudiant soudanais au Caire

Courrier arabe

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur égyptien à Khartoum, proclamant la détention d’un étudiant soudanais par les autorités égyptiennes, après l’avoir accusé de manifester contre le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi.

Le correspondant de la chaîne qatarie «al-Jazeera» au Soudan, a rapporté que «la convocation avait pour but d’éclaircir l’affaire de la détention de l’étudiant soudanais «Walid Abderrahane Hassen» au Caire, démontré par les médias égyptiens dans un enregistrement où il avouait être venu en Égypte depuis deux semaines, comme représentant de cellules islamiques qui cherchent à semer le chaos au pays».

À ce sujet, l’Association des professionnels soudanais (APS) a publié un communiqué, décrivant la façon de l’exposition de l’affaire de l’étudiant soudanais par les médias égyptiens de «non humaine», et insistant sur le respect de la dignité du jeune homme, tout en appelant les autorités égyptiennes à lui permettre de contacter sa famille et d’engager un avocat pour suivre de près son affaire.

De quoi parle-t-on en Égypte ?

Le même jour de l’arrestation de l’étudiant, le procureur général égyptien avait annoncé l’ouverture d’une enquête avec plus de 1000 personnes -dont des individus étrangers- suite aux manifestations organisées vendredi, contre le régime d’al-Sissi.

Et bien que la situation ait été critiquée par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, aucune intervention en faveur des détenus n’a été signalée pour connaître leur sort où ils ont été placés.

Rappelons que jeudi, la famille de l’étudiant avait nié toutes les accusations qui ont été attribuées à son fils, affirmant qu’«il ne faisait que poursuivre ses études à l’université du Caire, sans avoir la moindre appartenance politique», la famille de Walid Abderrahane Hassen a demandé aux autorités soudanaises d’intervenir au plus vite, pour sauver leur fils accusé à tort dans un pays de dictateur et de tyran.

Et alors que la population soudanaise a organisé des manifestations devant l’ambassade égyptienne, criant l’innocence de l’étudiant et demandant sa libération, le gouvernement a refusé d’emmètre des commentaires, préférant attendre l’évolution de l’enquête, pour comprendre les coulisses des faits.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

Khartoum : une manifestation contre la normalisation avec Israël

Des dizaines de Soudanais ont organisé, dimanche, un rassemblement dans la capitale, Khartoum, pour protester contre la visite du ministre israélien des Affaires étrangères...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Le Soudan et un consortium d’entreprises émiraties signent un accord commercial

Le gouvernement soudanais et un consortium d'entreprises émiraties ont signé un accord pour développer un port sur la mer Rouge, d'une valeur de 6...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici