14.4 C
New York
mardi, avril 23, 2024

Buy now

spot_img

L’Arabie saoudite contrôle le mouvement des activistes libérées avec des bracelets électroniques mis aux pieds

Courrier arabe

Le compte Twitter « Saoudiyat Moôtaqalat » (des Saoudiennes détenues) chargé de suivre la situation des droits de l’Homme en Arabie saoudite a révélé, ce vendredi, que Riyad a assigné à résidence les activistes provisoirement libérées avec un port de bracelets électroniques aux pieds pour surveiller leurs mouvements.

Selon le compte, cette procédure vise à empêcher ces activistes de quitter le pays, et de ne permettre à aucune organisation des droits de l’Homme ni à des médias étrangers de les interroger, de crainte de dévoiler les violations qu’elles ont subi dont la maltraitance, la torture et le harcèlement sexuel.

Le compte Twitter « Saoudiyat Moôtaqalat » a précisé que les activistes qui ont été contraintes de mettre les bracelets électroniques sont: Roqaya Al-Mohareb, Aziza Al Youssef, Imane Al-Nafjan, Haton Al Fassi, Amel Al Harbi, Abir Al Namnakani, Shadan Al Anzi et Maïssa Almanea.

Le même compte a insisté sur le fait que la mise en résidence forcée des activistes libérées provisoirement constitue une violation flagrante des droits de l’Homme, et une persistance des pratiques répressives.

Le compte appelle la société civile travaillant à la défense des droits de l’Homme à participer à une campagne dénonçant ces violations sur le Hashtag #الاقامة_الجبرية_اعتقال (la résidence forcée est une détention)

Des médias internationaux, entre autres le Washington Post, ont publié des rapports sur les tortures horribles  que ces activistes saoudiennes détenues ont subi dans les prisons du royaume, en appelant à juger les personnes impliquées parmi les responsables saoudiens, à commencer par l’ancien conseiller dans la Cour royale Saoud Al Qahtani, proche du prince héritier Mohammed Ben Salmane.

Les autorités saoudiennes accusent ces activistes de « contact suspect avec des parties étrangères », et nient complètement toutes les allégations de torture en affirmant qu’elles « ne permettent ou n’encouragent aucunement ce genre d’actes ».

Cependant, simultanément à ce discours, les mêmes autorités ont empêché des diplomates occidentaux et des médias d’assister à l’audience de ces activistes en mars dernier, et les ont fait sortir du palais de justice.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici