lundi, mai 23, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

L’Arabie saoudite crée des ministères du Tourisme, des Sports et de l’Investissement

C’est un signe que les réformes entreprises par le prince héritier Mohammed ben Salmane pour diversifier l’économie de l’Arabie saoudite progressent, tout au moins dans leur affichage. Le royaume a annoncé mardi la création de trois nouveaux ministères dédiés au Tourisme, aux Sports et à l’Investissement. Ces secteurs étaient jusqu’ici dirigés par des instances publiques.

Khaled al-Faleh, ancien ministre de l’Énergie remplacé en septembre par un des fils du roi Salmane, fait son retour au gouvernement comme ministre de l’Investissement. «Le retour de Khaled al-Faleh, un administrateur expérimenté qui a été soudainement mis à l’écart, pourrait être une tentative de la part du roi Salmane de mieux contrôler les autorités liées aux investissements tout en leur donnant plus de pouvoir», analyse Ellen Wald, spécialiste du pays, citée par l’AFP.

Les réformes en cours en Arabie saoudite visent à préparer la plus grande économie arabe, ultradépendante de l’or noir, à une ère post-pétrolière. Elles sont portées par Mohammed ben Salmane dans le cadre de son projet «Vision 2030». C’est dans cette perspective de transformation et d’ouverture que Riyad a décidé en septembre d’octroyer des visas touristiques dans ce pays jusqu’alors uniquement ouvert aux hommes d’affaires et aux pèlerins musulmans se rendant dans les villes saintes de La Mecque et Médine.

Parmi ses nouvelles destinations touristiques, le royaume mise sur le site nabatéen d’Al Ula, que le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, a visité lundi après la réunion avec ses homologues des pays du G20, sous la présidence, en 2020, de l’Arabie saoudite.

SourceLe Figaro

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos