vendredi, novembre 27, 2020

L’Arabie saoudite déclare ne rien avoir avec les attaques du tanker iranien

Courrier arabe

Le ministre d’Etat aux Affaires étrangères saoudien «Adel al-Jubeir» a affirmé que l’Arabie saoudite n’avait aucune relation avec les attaques dont le tanker iranien a été victime vendredi, au large de la Mer-Rouge, près de Djeddah.

L’agence de presse «Reuters» a rapporté les propos du ministre saoudien, qui expliqua qu’«une telle action ne faisait pas partie de la politique du royaume», et qui affirma que «les Saoudiens ne feraient jamais un tel acte».

La version saoudienne des faits

En réplique à l’annonce de l’incident, l’agence de presse saoudienne «SPA» avait noté que l’Arabie saoudite était disposée à fournir des aides au tanker iranien, et expliqua que «les autorités saoudiennes avaient reçu un message venant d’un tanker iranien, déclarant que son avant avait été endommagé, et signalant une importante fuite de fuel».

L’agence rapporta, d’après les gardes côtes saoudiens que «le tanker iranien «Sabiti» n’avait pas répondu aux nombreux appels lancés par les autorités saoudiennes», et affirma que le royaume tenait ses engagements internationaux et travaillait à protéger la navigation dans la région.

Les Iraniens ne lâcheront pas l’affaire

Par ailleurs, la télévision iranienne officielle avait annoncé que le tanker avait été bombardé par des missiles, en niant avoir des rapports qui prouvent que les attaques furent lancées du royaume, comme l’avait divulgué plusieurs rumeurs.

De sa part, l’agence de presse iranienne «ISNA», a rapporté selon le secrétaire général du haut conseil de sécurité nationale iranienne, que «les enquêtes étaient en cours pour démasquer les responsables des frappes», affirmant qu’il avait noté que l’Iran ne fera pas passer une telle affaire sans réplique.

De même, le porte-parole du gouvernement iranien «Ali Rebi», qui a qualifié l’attaque du tanker iranien d’«acte lâche», signala que des tierces parties profitaient de la guerre, et cherchaient à déstabiliser la sécurité de la région, et à entraver les efforts vers le dialogue et la paix, et a promis de leur répondre après l’obtention des résultats des enquêtes.

Rappelons que vendredi, la société nationale iranienne de tankers avait déclaré que le tanker «Sabiti» avait été victime de deux explosions, à 100 km des côtes de Djeddah, à l’ouest du royaume saoudien.

Et bien qu’aucune partie n’ait revendiqué l’attaque, la tension dans la région est à son apogée, notamment avec l’envoi des 3 mille soldats américain en Arabie saoudite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Le ministre qatari de la Défense discute du renforcement des relations militaires avec son...

Le ministre qatari de la Défense, Khalid bin Mohammad Al Attiyah, a discuté jeudi, avec le ministre américain de la Défense par intérim, Christopher...

Washington préoccupé par le renvoi de deux activistes saoudiennes devant le tribunal antiterroriste

Le Département d’État américain s’est dit préoccupé, jeudi, par le renvoi des dossiers pénaux des deux activistes saoudiennes, Loujain Al-Hathloul, et Samar Badawi devant...

L’Éthiopie annonce le début de la production d’électricité à partir du barrage « Renaissance...

Le barrage « Ennahdha » (Renaissance) commencera sa production d’électricité en juin 2021, a annoncé le ministre éthiopien de l’Eau, de l’Irrigation et de...

France : 340 décès à l’hôpital et 13563 contaminations à la Covid-19, en 24...

Les indicateurs de la crise sanitaire en France continuent de permettre de croire au déconfinement, ce jeudi. Selon Santé Publique France, 192 nouveaux malades ont...

L’Emir du Qatar en Turquie pour participer à la réunion du comité stratégique conjoint

L'Emir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, est arrivé, jeudi à midi, dans la capitale turque, Ankara, pour participer à la réunion de...