jeudi, juin 24, 2021

L’Arabie saoudite reste sourd face aux humiliations répétitives de Trump

Courrier arabe

Les déclarations de Donald Trump sur la protection des États-Unis de l’Arabie saoudite sont de retour.

Durant un rassemblement avec ses supporteurs hier soir, Trump n’a pas manqué l’occasion pour rappeler à ses protégés saoudiens que sans les Etats-Unis, la monarchie saoudienne serait face à des difficultés inquiétantes. Trump a dit que l’Arabie saoudite n’a que l’argent, et qu’elle doit payer pour sa sécurité, en rappelant le dernier accord militaire conclu entre les deux pays avec 450 milliards de dollars.

Trump a révélé le contenu de l’entretien téléphonique avec le roi Salmane il y’a dix jours, portant sur les obligations financières de l’Arabie saoudite à l’égard de sa protection par les USA, en refusant de nouveau tous les appels engagés dans son pays visant le boycott avec l’alliée saoudienne.

Dans son discours, Trump avait souligné les efforts fournis par son pays pour protéger et aider ses alliés en matière du renforcement de leurs capacités de défense, avec un plus d’argent en contre partie. Il a ajouté: «j’ai appelé le roi Salmane, je l’adore mais je lui ai dit: Roi, vous êtes trop riche et vous devriez payer plus pour votre sécurité et stabilité».

Il s’est adressé aux supporteurs en disant qu’il ne veut pas perdre un pays aussi riche que l’Arabie saoudite «l’Arabie saoudite a acheté de nos armes avec plus de 450 milliards de dollars.. nous avons des demandes visant le boycott avec le royaume mais il paye.. et je ne veux pas le perdre ni perdre son argent.. Militairement c’est nous qui le protège», a rapporté CNN.

Les déclarations de Trump sont considérées comme des insultes infligées à l’Arabie saoudite pour certains, pour d’autres, ce n’est que le résultat de l’obéissance absolue à Washington.

Il convient de noter que l’humiliation de Donald Trump au Roi Salmane et au régime saoudien est la deuxième pendant dix jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos