lundi, mars 1, 2021

Le Bahreïn refuse la réconciliation avec le Qatar

Courrier arabe

Le Bahreïn s’est enfin décidé à rompre son silence et de répondre à l’annonce faite par le Koweït au sujet de la résolution de la crise du Golfe, en refusant toute réconciliation avec le Qatar.

La chambre des représentants bahreïnie a annoncé mardi soir : «La réconciliation avec le Qatar ne pourra se faire avant la discussion de certaines questions».

Les déclarations se sont présentées après que Doha avait annoncé avoir intercepté un bateau bahreïnien se trouvant illégalement dans les eaux régionales du Qatar.

Lors d’un communiqué, la chambre des représentants a signalé que «les gardes côtes qataris avaient violé le droit des pêcheurs et des marins bahreïniens, qui pratiquaient légalement leur profession, dans différentes zones des eaux régionales du Bahreïn».

«Nous ne recommandons pas la réconciliation avec le Qatar, avant la discussion de certaines questions, et avant que les choses soient remises en ordre, pour protéger les droits des pêcheurs», avait noté le communiqué.

Il indiqua également que «tous les pays du Golfe devraient s’attacher au système fondamental du Conseil coopératif (CCG) et aux principes de l’accord de Riyad, signé par les pays du Golfe, y compris le Qatar, dans le but de conserver l’union du CCG et d’assurer les droits de tous ses pays membres».

Il est à noter que le Qatar avait annoncé, le 12 décembre, avoir intercepté un bateau de pêche bahreïnien, dans le cadre de la surveillance et la protection habituelle menées par ses garde-côtes, signalant qu’«un pêcheur bahreïnien ainsi que deux autres de nationalités asiatiques, se trouvaient à son bord».

Sur ce, les déclarations du Bahreïn contredisent les mouvements en cours pour la résolution de la crise du Golfe, et représentent la première position officielle annoncée par le pays, après l’annonce de résolution faite par le Koweït, le 4 décembre dernier.

Rappelons que l’Arabie saoudite, la Sultanat d’Oman et le CCG, ainsi que les Emirats arabes unis et l’Égypte, avaient félicité l’annonce koweitienne, espérant une réconciliation proche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos