jeudi, septembre 23, 2021

Le Premier ministre israélien évoque la possibilité d’une attaque unilatérale contre l’Iran

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett n’a pas exclu, ce mardi, une « action unilatérale » d’Israël contre l’Iran.

Les déclarations de Naftali Bennett ont été tenues lors d’une visite du quartier général du district militaire nord de l’armée israélienne, accompagné du chef d’état-major Aviv Kohavi.

Bennett a déclaré, selon un communiqué publié par le bureau du Premier ministre israélien, examiné par l’Agence Anadolu, « Le temps de s’installer confortablement à Téhéran et d’enflammer tout le Moyen-Orient à partir de là est révolu. Nous œuvrons pour mobiliser le monde, mais en parallèle, nous savons aussi agir par nous-mêmes. L’Iran connait le prix que nous faisons payer lorsque quelqu’un menace notre sécurité ».

Bennett a évoqué l’incident de l’attaque, menée jeudi dernier, contre le navire Mercer Street, propriété d’un homme d’affaires israélien, dans l’océan Indien, qui a fait deux morts parmi ses membres d’équipage.

À ce propos, Bennett a déclaré : “Immédiatement après l’attaque iranienne contre le navire, nous avons échangé nos renseignements avec nos amis aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans d’autres pays. Personne ne doute de l’identité de la partie qui a instigué cet incident, mais nous avons fourni des preuves concluantes pour le confirmer“.

« Parallèlement à cela, et avec grand regret, un représentant de l’Union européenne a l’intention d’assister à la cérémonie d’investiture du nouveau président iranien, Ebrahim Raïssi », a-t-il ajouté.

“Raïssi est le président iranien le plus extrémiste à ce jour, et la compétition dans ce domaine est rude. Je déclare à l’Union européenne : il n’est pas possible de parler des droits de l’homme, et en même temps, honorer un meurtrier et un bourreau qui a liquidé des centaines d’opposants au régime iranien“.

L’Union européenne n’a pas annoncé sa participation à l’investiture de “Raïssi“.

Mais l’agence de presse semi-officielle iranienne Fars a cité lundi soir le journal américain « The Wall Street Journal », selon lequel l’Union déléguera Enrique Mora, le secrétaire général du Département des affaires étrangères de l’Union, pour assister à la cérémonie d’investiture.

Le guide suprême iranien, Ali Khamenei, a nommé ce mardi, Ebrahim Raïssi à la présidence du pays, succédant au président sortant Hassan Rohani.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos