lundi, mai 17, 2021

Le président du Haut Conseil d’État libyen ouvre le feu sur les Émirats arabes unis et la Ligue Arabe

Courrier arabe

Lors d’une conférence de presse tenue à l’ambassade libyenne à Tunis, le président du Haut Conseil d’État en Libye Khaled El-Mechri, a accusé le gouvernement d’Abou Dhabi d’œuvrer pour semer la corruption dans les pays arabes, empêchant ainsi l’édification de régimes démocratiques.

Il a expliqué dans ce sens que les milices de Haftar ont reçu des armes provenant des Émirats Arabes Unis et de l’Égypte en dépit de l’embargo imposé sur l’importation des armes.

En outre, le président du Haut Conseil d’État libyen a dénoncé l’attitude partisane de la Ligue des États Arabes en affirmant qu’elle est devenue un service dépendant du ministère des affaires étrangères égyptiennes.

El-Mechri a indiqué que l’envoyé de la Ligue en Libye n’est pas venu à Tripoli et n’a jamais rencontré les membres du gouvernement, pourtant reconnu par la communauté internationale.

D’autre part, El-Mechri a déclaré qu’un accord de cessez-le-feu serait « une récompense au criminel pour son acte d’agression ».

Khalifa Haftar, a-t-il précisé, devrait être poursuivi en justice et ses milices devront retourner d’où ils sont venues. Le responsable libyen a encore indiqué que les forces du gouvernement d’union nationale (GNA) sont en mesure d’aller jusqu’aux zones d’influence de Haftar et de repousser son attaque sans aucun appui extérieur.

Il reste à rappeler que depuis le lancement de son offensive le 4 Avril courant visant à s’emparer de la capitale Tripoli, le général à la retraite Haftar n’a atteint aucun progrès notable vers son objectif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos