mardi, janvier 26, 2021

Le Qatar appelle les parties libyennes à négocier selon les termes de l’accord de Skhirat

Courrier arabe

Le représentant permanent du Qatar auprès du Conseil des droits de l’homme à Genève, Ali Khalfan al-Mansouri, a affirmé que son pays soutenait le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) et qu’il s’attachait à l’accord de Skhirat, appelant par l’occasion les parties en conflit à éliminer la solution militaire et à retourner vers la table des négociations.

L’agence de presse qatarie (QNA) nota hier, jeudi, que « al-Mansouri, avait signalé lors de son discours prononcé à l’occasion de la 44ème session du Conseil des droits de l’homme que le Qatar appelait les Libyens à retourner au dialogue national et à achever la phase transitionnelle afin de conserver la souveraineté de la Libye et l’union de ses terres, et de répondre aux attentes du peuple libyen».

«Le représentant estima que l’offensive armée lancée en avril 2019, contre Tripoli, par Khalifa Haftar, avait avorté la conférence libyenne et avait relancé le conflit, causant de nombreux catastrophes», a noté QNA, en indiquant que «Khalfan al-Mansouri avait affirmé que le Qatar soutenait les efforts qui visent à mettre fin au confit libyen et à aller de l’avant pour construire un État d’institution et pour protéger et renforcer les droits de l’homme».

La QNA a également indiqué que le représentant qatari avait demandé à la communauté internationale «de continuer à offrir le soutien et l’assistance technique au GNA, pour que ce dernier puisse renforcer ses capacités et lutter contre les défis, notamment à l’ombre de la propagation du coronavirus».

Il est important de signaler que des parties internationales tentent de trouver un accord politique qui permettra de résoudre la crise libyenne, au moment où sur terrain, à Syrte, les troupes des deux côtés sont en état d’alerte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos