vendredi, mars 5, 2021

Le Qatar refuse de prendre la place de la Palestine en tête de la Ligue des États arabes

Courrier arabe

Le Qatar a refusé, jeudi, de tenir la présidence de la Ligue des États arabes, à la place de la Palestine, qui a abandonné la présidence de la 154e session ordinaire du Conseil de la Ligue au niveau ministériel.

Le Qatar a déclaré, lors d’une conférence de presse : «Nous nous excusons, mais nous ne pourrons pas poursuivre la session abandonnée par la Palestine, et nous nous attachons à notre droit à la présidence de la prochaine session en mars 2021».

Le Qatar fut sélectionné selon l’ordre alphabétique des noms des États, et conformément à l’article n°6 du système interne du conseil de la Ligue, qui indique que «Si le président du conseil au niveau ministériel s’excuse, la présidence temporaire ira de droit au pays qui sera désigné pour président la prochaine session».

Mardi dernier, la Palestine a décidé d’abandonner la présidence de l’actuelle session de la Ligue arabe, en réponse à la normalisation que les Emirats arabes unis (EAU) et le Bahreïn avaient entreprise avec Israël.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, signala que «le décision s’est présentée après que le secrétariat général de la Ligue ait abordé une position soutenant les EAU et le Bahreïn qui avaient normalisé leurs relations avec Israël, ce qui contredit l’initiative arabe pour la paix».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos