lundi, novembre 30, 2020

Les Émirats arabes unis déçoivent les États-Unis en soutenant le régime d’al-Assad

Courrier arabe

Les Émirats arabes unis ont déçu les États-Unis, leur fidèle allié, après qu’un comité d’hommes d’affaires émiratis a participé à la foire commerciale sponsorisée par le régime syrien de Bachar al-Assad, tournant le dos aux avertissements que leur avait lancé Washington.

L’agence de presse «Reuters» a rapporté, selon des sources, que «les États-Unis estimaient qu’Abu-Dhabi défiait ses mises en garde, au sujet de l’organisation de partenariats commerciaux avec le régime d’al-Assad, après qu’un comité d’au moins 40 hommes d’affaires avait décidé d’aller contre leurs consignes».

À ce sujet, l’ambassade américaine en Syrie a noté sur son compte officiel, le 27 août dernier, avoir reçu des rapports affirmant que des hommes d’affaires, et des chambres commerciales de la région envisageaient de participer à la foire commerciale.

«Nous avertissons encore une fois, que toute personne qui entreprend des affaires commerciales avec le régime d’al-Assad, ou avec ses alliés, risque de subir des sanctions américaines» avait déclaré l’ambassade.

Elle ajouta : «Nous tenons redire, qu’il est inadmissible et inapproprié que les sociétés, les individus, et les chambres commerciales, en dehors de la Syrie, y participent à une telle alliance».

Par ailleurs, des membres du comité, qui a quitté Damas jeudi et vendredi derniers, ont raconté que des représentants de la société d’investissement «Mubadala Development Company», ainsi que d’autres sociétés présidées par des hommes d’affaires émiratis connus, en plus des membres de la chambre commerciale émiratie étaient présents à la foire commerciale.

De son côté, «Farouk Assassa» le directeur administratif en chef de la société «Aissa al-Gherir» qui se spécialise dans le commerce des marchandises agricoles, a déclaré que «les sociétés étaient parties à la foire pour explorer les possibilités probables, pour le commerce dans la région, évaluant ses coûts et ses bénéfices».

Il affirma ne pas être inquiet au sujet des avertissements américains, et des menaces de sanctions, signalant que «le grand nombre du comité émirati a prouvé qu’ils étaient nombreux à adopter mes convictions».

Notons que les Émirats arabes unis avaient décidé de renforcer leurs relations avec le régime d’al-Assad, dans le but de faire face à l’extension iranienne et turque, des ambitions qui les ont poussé à même défié les États-Unis,  en réouvrant son ambassade à Damas, en décembre dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Palesine: La solution à deux États devient de plus en plus difficile à atteindre,...

« Il est douloureux que la Cause de la Palestine reste toujours sans résolution jusqu'à présent », a déclaré, dimanche, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio...

Israël refoule deux personnalités émiraties respectées dans leur pays

Les autorités israéliennes ont refoulé, samedi, deux personnalités émiraties d’entrer au pays, sous prétexte de ne pas avoir conclu les procédures nécessaires exigées en...

Maariv : les visites mutuelles et contacts entre Israël et l’Arabie saoudite se trament...

Le journal hébreu "Maariv" a révélé, lundi denier, que les relations entre Israël et l'Arabie saoudite existent depuis une longue date à savoir de...

Arménie: Le président appelle à la démission du gouvernement et à la tenue d’élections...

Le président arménien, Armen Sarkissian, a appelé à la démission du gouvernement et à l'organisation d'élections anticipées dans un délai d'un an. C'est ce qui...

Kushner se rend en Arabie saoudite et au Qatar pour des entretiens

Jared Kushner, gendre et haut conseiller du président américain Donald Trump, se rend cette semaine en Arabie Saoudite et au Qatar, dans une dernière tentative pour obtenir...