dimanche, septembre 19, 2021

Les Émirats arabes unis font partie d’un organe international de blanchiment d’argent, déclare Transparency International

Courrier arabe

Transparency International a déclaré que les Émirats arabes unis (EAU) faisaient partie d’un organe international spécialisé dans le blanchiment de l’argent et qu’ils étaient « le refuge des criminels du monde entier », indiquant que le rapport du Groupe d’action financière (GAFI) avait certifié qu’Abu Dhabi était liée à des fiascos internationaux.

Le rapport, réalisé par l’organisme qui lutte contre la corruption des gouvernements et des institutions gouvernementales, commença par signaler «qu’au début de cette année, la fille de l’ancien président angolais avait transféré des millions de fonds publics, depuis Brazzaville vers Dubaï».

«La structure désordonnée adoptée par les EAU pour enregistrer les compagnies, complique le travail des autorités et les empêche de reconnaître les parties qui se cachent derrière des compagnies virtuelles», nota le rapport, en expliquant que le secteur de l’immobilier aux EAU permettait aux personnes de bénéficier d’un système de priorité compliqué et ainsi de pouvoir dissimiler leur identités et les sources de leurs argents.

Un paradis fiscal pour les criminels du monde entier 

Le rapport nota également que les EAU représentaient « un centre d’attraction et un paradis fiscal pour les criminels », vu « qu’Abu Dhabi ne collaborait pas avec les partenaires étrangers ».

Il signala qu’en tentant de remédier à la situation, «la GAFI placera les EAU sous contrôle pendant une année », et que « si les EAU échoueront à introduire des modifications systématiques pur lutter contre le blanchiment de l’argent, ils se trouveront aux côtés de la Syrie, du Yémen et du Pakistan, qui affichent déjà des stratégies très faibles dans ce domaine».

Notons que ce rapport complète celui que la GAFI avait publié l’année dernière en avril, et qui affirma que «les EAU n’agissaient pas suffisamment pour combattre le blanchiment de l’argent», bien que dernièrement des efforts fournis dans ce cadre, furent remarqués par les institutions internationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos