mercredi, avril 14, 2021

Les États-Unis sont déterminés à résoudre la crise au Yémen (Porte-parole)

Les États-Unis ont annoncé qu’ils étaient résolus à résoudre la crise yéménite, de manière à garantir la sécurité de l’Arabie saoudite. Cependant, Washington a souligné qu’il n’y avait pas de solution militaire au Yémen.

C’est ce qui ressort des propos du porte-parole du Département d’État américain, Ned Price, tenus jeudi, dans une déclaration filmée.

Le porte-parole a indiqué que Washington « ne voit pas de solution militaire à la crise au Yémen », cependant il est attaché à préserver la sécurité de l’Arabie saoudite.

Et Price d’ajouter que Washington « travaillera avec les parties concernées au Yémen pour résoudre la crise humanitaire dans ce pays ».

D’autre part, Price a mis l’accent sur le fait que la question des droits de l’homme dans la région arabe « reste au cœur de la politique étrangère de Washington ».

Les déclarations de Price concordent avec la position de Washington qui rejette le meurtre du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, mais qui insiste toutefois sur le maintien de ses relations stratégiques avec Riyad pour préserver la sécurité et la stabilité de la région.

Les services de renseignement américains sont parvenus, dans leur rapport déclassifié et publié vendredi, à la conclusion que le Prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed bin Salmane « a validé une opération à Istanbul pour kidnapper ou tuer le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, étant donné qu’il le considérait comme une menace pour le royaume et plus largement soutenait le recours à des mesures violentes si nécessaire pour le faire taire ».

À la suite de ce rapport, l’Administration américaine a imposé de nouvelles sanctions à des responsables saoudiens, dont Ahmed al-Assiri, l’ancien numéro deux saoudien du renseignement, et aux membres de la « Force d’intervention rapide », à l’exception de bin Salmane.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos