mercredi, décembre 2, 2020

Les médias égyptiens attaquent les manifestations qui réclament le départ d’al-Sissi

Courrier arabe

Après avoir essayé d’ignorer les manifestations qui se poursuivent depuis deux jours en Égypte pour réclamer le départ du président Abdel Fattah al-Sissi, les médias égyptiens ont commencé dimanche à les attaquer, considérant que ceux qui appellent aux manifestations veulent pousser les Égyptiens au chaos.

À l’exception du journal indépendant « Al-Masri Al-Youm », tous les autres journaux publiés dimanche ont veillé à nier l’existence de manifestations dans le pays, et ont assuré que les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ainsi que sur les chaînes de télévision étaient fabriquées.

La manchette du journal semi-public « Al-Akhbar » était sur l’incapacité des « rumeurs des réseaux sociaux » à provoquer les Égyptiens. « Al-Jomhoriya » à son tour a publié un article en première page écrit par son rédacteur en chef Abderrazak Tawfik sur le même sujet.

De même, le plus important organe de presse semi-public dans le pays « Al-Ahram » a affirmé que  » les rumeurs n’ont pas réussi à influencer l’opinion publique égyptienne ».

Le journal indépendant « Al-Youm al-Sabîi » a consacré sa première page entière pour parler de la « fabrication des vidéos de manifestations », indiquant que les Frères Musulmans veulent semer l’anarchie. Il a également accusé certaines chaînes qui diffusent depuis la Turquie de fabriquer des nouvelles autour de manifestations.

Il en va de même pour les chaînes de télévision qui ont commencé à mettre en garde contre les conséquences des manifestations après avoir ignoré pendant deux jours les récents faits.

Le journaliste Amr Adib a estimé que si les appels à manifester se poursuivent, cela affectera le tourisme et le secteur des services. Quant à Ahmed Moussa, il a indiqué que « deux millions de faux profils sur Facebook ont été créés au début du mois de septembre pour diriger les appels à manifester ».

Il a ajouté que les Frères Musulmans ont profité de la présence de milliers d’Égyptiens dans la rue à l’occasion du match de la finale de la Supercoupe de football, et ont ajouté des effets sonores sur les cris de la foule qui célébrait la victoire d’Al-Ahly.

Rappelons que des manifestations ont eu lieu vendredi dans de nombreuses gouvernorats en Égypte tels que Alexandrie, Suez, Gharbeyah, Al-Charqiyah, Domyat, Beni Souif sans oublier la place Tahrir au Caire, réclamant le départ d’al-Sissi et le renversement du régime.

Ces manifestations ont eu lieu à la suite de l’appel lancé par l’entrepreneur et acteur égyptien Mohammed Ali qui a travaillé avec l’armée pendant quinze ans, avant de commencer récemment à publier des vidéos dans lesquelles il a levé le voile sur la corruption au sein de l’institution militaire, accusant al-Sissi de gaspiller les fonds publics dans la construction de palais présidentiels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Washington prolonge la mission d’entraînement militaire en Arabie saoudite de 5 ans

Le Département d'État américain a décidé de prolonger la mission d'entraînement militaire américaine en Arabie saoudite de 5 ans, pour un montant de 350...

Tunisie : Suspension de la directrice d’une radio sur fond d’un appel en faveur...

L’Établissement de la radio tunisienne (Officiel) a décidé, mardi, de suspendre la directrice d’une radio gouvernementale, le directeur de la programmation et les animateurs...

Netanyahou affirme un « développement rapide des relations israélo-émiraties »

Les relations israélo-émiraties se développent rapidement, a déclaré le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou. À l’occasion de la fête nationale aux Emirats arabes unis, Netanyahou,...

L’Égypte a exécuté 57 personnes en deux mois (Amnesty International)

L'organisation Amnesty International a annoncé, mercredi, que "les autorités égyptiennes ont exécuté au moins 57 personnes ces deux derniers mois". Ces chiffres ont doublé, depuis 2019. C'est ce qui...

Les Émirats arabes unis critiqués après avoir interdit aux citoyens de 13 pays y...

Les réactions se sont enchaînées, sur les réseaux sociaux, pour commenter et dénoncer les décisions que les Émirats arabes unis (EAU) avaient annoncées, privant...