lundi, mai 10, 2021

Les Nations unies demandent aux autorités émiraties de révéler le sort de la princesse Latifa

Courrier arabe

Vendredi, les Nations unies ont appelé les autorités émiraties à révéler le sort de la princesse Latifa, la fille de Mohamed ben Rachid al-Maktoum, le gouverneur de Dubaï, prise en otage par son père.

La porte-parole de la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Marta Hurtado, indiqua lors d’une conférence de presse organisée à Genève «être inquiétée si la princesse Latifa était toujours en vie ou pas».

«Nous n’avons aucune preuve de vie, et nous voulons une preuve claire et convaincante qui démontre qu’elle va bien», avait-elle dit, en affirmant : «La première chose qui nous importe bien sûr est de nous en assurer, et qu’elle est toujours en vie».

L’histoire de Latifa

Les inquiétudes concernant le sort de Latifa (35 ans), ont commencé, suite à une vidéo diffusée par la CNN, où Latifa déclare être prise en otage par son père et indiquant que sa vie était en danger.

Des appels furent lancés, appelant les Nations unies à ouvrir une enquête sur l’affaire, dans un temps où le Royaume-Uni, le pays dont Latifa porte la nationalité, avait indiqué «avoir l’intention d’enquêter avec les autorités émiraties au sujet de la vidéo».

Le 19 février dernier, l’ambassade des Emirats arabes unis au Royaume-Uni avait publié un communiqué, signé par al-Maktoum, affirmant que «la princesse Latifa était prise en charge à domicile par des membres de sa famille», affirmant «qu’elle fera son apparence publique au moment convenu».

Rappelons qu’une ONG avait affirmé que «la princesse Latifa avait tenté de fuir les EAU, en 2018, mais son père avait fait appel à des Commandos pour la rattraper à bord du bateau où elle était, depuis le large indien».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos