mercredi, août 4, 2021

Les services de renseignement égyptiens gagne 5 milliards de livres égyptiennes grâce au développement de Maspero.

Des sources proches de l’Union égyptienne de radio et télévision (Maspero) ont révélé le coût de l’accord de développement, conclu en faveur du groupe « Egyptian Media », d’environ 5 milliards de livres égyptiennes.

Les sources ont déclaré au journal électronique « Al-Khalij al-jadid » que l’accord, intervenu à la fin du mois dernier, était en ordre direct en faveur du service de renseignements généraux, le propriétaire du groupe.

Dans le cadre de cet accord, le groupe mettra en œuvre des plans de supervision de 23 stations de télévision et de 76 stations de radio, dont certaines devraient être fusionnées et d’autres annulées.
L’Autorité nationale de l’information (NIC) conserve la confidentialité des termes du contrat et son partenariat avec le groupe de médias égyptien dans une durée de cinq ans qui correspond à la durée des protocoles signés.

Les sources n’ont pas exclu l’intention du renseignements généraux de réduire le nombre d’employés dans le « Maspero » de 35 000 employés à 29 000, selon le plan de développement à caractéristiques inconnues.
En vertu du protocole, les deux parties ont convenu de créer une nouvelle chaîne par satellite qui traiterait les services de la famille arabe, malgré l’existence de la chaîne « Enfant et famille » des chaînes spécialisées du Nil.

Les termes de l’accord incluent un partenariat dans les droits de publicité, ainsi que les droits de diffusion des matchs de football.
On craint que le groupe contrôle les archives de Maspero, qui contiennent des trésors de films rares, de séries, de programmes et de contenus, ainsi que de décharger l’entité en faveur des responsables de la sécurité et du renseignement.
Ces deux dernières années, la grande majorité des chaînes satellitaires, des agences de publicité, des journaux et des sites Web sont devenus une propriété du service de renseignements généraux, qui gère les médias officiels et privés aux dépens du budget de l’État.
« Egyptian Media » contrôle « Future Media », propriétaire du réseau CBC, du groupe de chaînes ONTV fondé par l’homme d’affaires Naguib Sawiris et du réseau de télévision Al Hayat.
Le groupe contrôle également les podcasts Présentation Sport, et « POD » Des relations publiques et marketing média, Misr Cinema, EGYPTIAN IT, Synergy Productions, Synergy Advertising, Et « i Fly », qui réalisait des photographies aériennes de nombreux événements publics ou sportifs.
Egypt Media est contrôlée par Egal Capital, qui est dirigée par l’ancienne ministre égyptienne de l’Investissement, Dalia Khorshid, mariée au gouverneur de la Banque centrale d’Égypte, Tarek Amer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos