11.3 C
New York
mercredi, avril 17, 2024

Buy now

spot_img

Les soldats américains quittent le nord de la Syrie

Sous la pression de l’offensive de la Turquie, Donald Trump a ordonné le retrait de la quasi-totalité des forces spéciales américaines du nord-est de la Syrie, dimanche 13 octobre. Le secrétaire à la défense, Mark Esper, en a fait l’annonce alors que le président des Etats-Unis se rendait à son club de golf de Virginie. Seules quelques forces pourraient être maintenues à la frontière avec l’Irak, au sud, à Al-Tanaf.

Donald Trump avait commenté la situation en début de matinée sur son compte Twitter, présentant comme un retrait mûrement réfléchi ce qui ressemblait plutôt, sur le terrain, à une débandade. « Les Kurdes et la Turquie se battent depuis de nombreuses années. La Turquie considère le PKK [lié aux Kurdes syriens] comme les pires des terroristes. D’autres voudront peut-être intervenir et se battre pour un camp ou pour un autre. Laissons-les faire ! Nous surveillons la situation de près. Guerres sans fin ! », avait-il écrit comme pour se laver les mains de l’affrontement en cours entre l’armée turque et les alliés kurdes des Etats-Unis contre l’organisation Etat islamique.

Faute d’avoir indiqué des lignes rouges à son allié turc lors d’une conversation téléphonique avec son homologue Recep Tayyip Erdogan, une semaine plus tôt, Donald Trump avait placé les forces américaines dans une situation qui s’est rapidement avérée impossible. Alors qu’un haut responsable avait tenu à assurer, lundi, qu’un retrait total des forces spéciales américaines n’était pas d’actualité, la pression militaire n’a cessé d’augmenter. Vendredi, le Pentagone avait même dû protester contre des tirs d’artillerie turcs jugés délibérés près de l’une de leurs positions. Interrogé, le président des Etats-Unis avait éludé.

Donald Trump a tranché en solitaire, indifférent aux conséquences du feu vert adressé, en dépit de ses dénégations officielles, à Recep Tayyip Erdogan

Pris de court, les Etats-Unis ont paré au plus pressé, sans être en mesure d’obtenir la moindre garantie sur le sort de djihadistes détenus par leurs alliés kurdes. Selon le New York Times, l’avancée rapide des troupes turques les a empêchés notamment de transférer en lieu sûr une soixantaine de détenus considérés comme particulièrement dangereux.

SourceLe Monde

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du Qatar déployait des efforts pour contribuer à la reconstruction des régions endommagées par le séisme...

Le Sultanat d’Oman autorise les avions de ligne israéliens à survoler son espace aérien

Israël a déclaré, jeudi, que les autorités du Sultanat d'Oman ont accepté d'autoriser les avions de ligne israéliens à traverser l'espace aérien de ce...

Cisjordanie : Grève générale suite au massacre perpétré par l’armée israélienne à Naplouse

Une grève générale a paralysé, jeudi, tous les aspects de la vie en Cisjordanie, en signe de deuil après le meurtre de 11 Palestiniens...

Sultanat d’Oman : un séisme de magnitude 4,1 frappe la ville de Douqm

Un tremblement de terre d'une magnitude 4,1 sur l'échelle de Richter a été enregistré, dimanche, à Douqm, ville côtière du sultanat d'Oman. Le Centre sismologique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici