22.2 C
New York
mardi, avril 16, 2024

Buy now

spot_img

Les USA veulent créer une autre base navale dans le nord d’Australie

Les États-Unis, qui possèdent déjà une base navale à Darwin, envisagent d’en aménager une autre à 40 km de une base navale cette ville du nord d’Australie, a annoncé la chef de la diplomatie australienne Marise Payne. Une initiative dirigée contre la Chine, a estimé au micro de Sputnik Wang Guanglin, de l’Institut des langues étrangères de Shanghai.a

Selon la chaîne australienne de l’audiovisuel public ABC, à Glyde Point, sur la côte nord australienne, un nouveau port en eau profonde est en construction pour pouvoir accueillir de gros navires de débarquement américains. Ainsi, les États-Unis entendent déployer une structure militaire à 40 km de Darwin, où ils ont déjà une base navale où sont déployés par rotation environ 2.500 militaires. Dans le même temps, le port de Darwin est loué pour 99 ans par le groupe chinois Lanqiao. Ainsi, il n’est pas exclu que cela ait poussé les Américains à y installer une structure militaire supplémentaire, a déclaré à Sputnik Wang Guanglin.

Présence militaire US en Australie

«À mon avis, les démarches des États-Unis et de l’Australie sont dirigées contre la Chine. Avec la croissance de la Chine et le renforcement de son influence et surtout après l’annonce par Pékin de la création de la ville de Sansha, en mer de Chine méridionale, et la construction d’une piste d’atterrissage là-bas, les Américains estiment que tout cela représente une menace pour leurs intérêts traditionnels dans la région. Par conséquent, l’alliance américano-australienne a pour objectif réel de contenir la Chine», a-t-il détaillé.

Et d’ajouter que les États-Unis comptaient sur l’Australie pour garantir leurs intérêts dans le monde, et tout particulièrement dans la région d’Asie-Pacifique.

«Et ce nouvel épisode du resserrement de l’alliance militaire entre l’Australie et les États-Unis est dirigée contre la Chine», a résumé Wang Guanglin.

Les observateurs constatent par ailleurs que l’Australie est utilisée par les États-Unis pour promouvoir leur stratégie indopacifique et ne doutent pas que celle-ci vise à ralentir la croissance politique et militaire de la Chine.

Selon la chaîne australienne de l’audiovisuel public ABC, à Glyde Point, sur la côte nord australienne, un nouveau port en eau profonde est en construction pour pouvoir accueillir de gros navires de débarquement américains. Ainsi, les États-Unis entendent déployer une structure militaire à 40 km de Darwin, où ils ont déjà une base navale où sont déployés par rotation environ 2.500 militaires. Dans le même temps, le port de Darwin est loué pour 99 ans par le groupe chinois Lanqiao. Ainsi, il n’est pas exclu que cela ait poussé les Américains à y installer une structure militaire supplémentaire, a déclaré à Sputnik Wang Guanglin.

Présence militaire US en Australie

«À mon avis, les démarches des États-Unis et de l’Australie sont dirigées contre la Chine. Avec la croissance de la Chine et le renforcement de son influence et surtout après l’annonce par Pékin de la création de la ville de Sansha, en mer de Chine méridionale, et la construction d’une piste d’atterrissage là-bas, les Américains estiment que tout cela représente une menace pour leurs intérêts traditionnels dans la région. Par conséquent, l’alliance américano-australienne a pour objectif réel de contenir la Chine», a-t-il détaillé.

Et d’ajouter que les États-Unis comptaient sur l’Australie pour garantir leurs intérêts dans le monde, et tout particulièrement dans la région d’Asie-Pacifique.

«Et ce nouvel épisode du resserrement de l’alliance militaire entre l’Australie et les États-Unis est dirigée contre la Chine», a résumé Wang Guanglin.

Les observateurs constatent par ailleurs que l’Australie est utilisée par les États-Unis pour promouvoir leur stratégie indopacifique et ne doutent pas que celle-ci vise à ralentir la croissance politique et militaire de la Chine.

SourceSputnik

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce jeudi, de supprimer l'application chinoise TikTok de leurs appareils, pour des raisons de sécurité. La commission...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est écrasé dans l'ouest du pays, dans la région de Belgorod, ont annoncé, jeudi, les autorités...

France : les syndicats appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars

Les syndicats français appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars prochain, pour exprimer leur opposition au projet...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un autre "ballon espion" chinois a survolé l'Amérique latine. "Nous avons détecté un deuxième ballon survolant l'Amérique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici