lundi, mars 1, 2021

Libye : 30 prisonniers de guerre échangés et Haftar déçoit le gouvernement

Courrier arabe

Trente prisonniers de guerre en été échangés, jeudi, entre les deux parties libyennes, au moment où les forces du GNA se disent «déçues à voir Haftar poursuivre les violations».

Le membre du comité militaire conjoint 5+5, Mustapha Yahya, a affirmé que «30 prisonniers de guerre furent échangés, entre les forces du GNA et les milices de Khalifa Haftar, dans la région al-Chwifer».

Il affirma, à la chaîne Libya al-Ahrar, que «le comité des 5+5 cherchait à appliquer les clauses de l’accord de Genève et à contacter toutes les parties pour faciliter la tâche», signalant que «les discussions libyennes avaient traversé une bonne partie de la route vers l’établissement d’un accord satisfaisant et pour pouvoir ouvrir la route qui lie l’est et l’ouest du pays».

Les forces du GNA sont déçues

Par ailleurs, le chef de la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah, le colonel Ibrahim Bayt al-Mal a affirmé, jeudi, que «ses forces respectaient l’accord des 5+5, mais qu’elles regrettaient les mouvements de l’autre partie».

Selon la chaîne Libya al-Ahrar, Bayt al-Mal indiqua, lors d’une conférence de presse que «des violations du cessez-le-feu furent marqués à Syrte et à al-Jofrah», précisant qu’«elles étaient principalement liées à la présence intensive des gangs de Wagner et des Janjaweeds».

«Dans ces conditions, nous doutons que l’autre partie respecte l’accord, car jusque-là, les mercenaires n’ont pas été retirés», avait-il dit.

Il est à rappeler que le secrétaire des Nations unies, Antonio Guterres, avait proposé au Conseil de sécurité d’envoyer des observateurs internationaux, en Libye, pour surveiller l’application du cessez-le-feu, et bien que Haftar ait rejeté l’initiative, des discussions sont toujours en cours pour tenter de le dissuader.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos