24.4 C
New York
samedi, juin 22, 2024

Buy now

spot_img

Libye: Après l’échec à Tripoli, Haftar se tourne vers le pétrole

Courrier arabe

Un rapport du journal britannique «The Times» a annoncé que le général libyen  à la retraite Khalifa Haftar a changé de stratégie militaire après l’échec de son offensive menée sur Tripoli, en transférant les combats de la capitale vers les champs de pétrole.

Le journal nota, selon le directeur de la compagne nationale libyenne de pétrole «National Oil Corporation (NOC)», Mustapha Sana Allah, que la conquête de Haftar du « croissant pétrolier » avait une nouvelle fois mis en exergue le rôle central de la guerre du pétrole dans le conflit libyen.

«Si le secteur pétrolier en Libye se divisa, le pays sera détruit» a-t-il déclaré, expliquant que la NOC est, actuellement, la seule raison de l’union nationale libyenne.

Le rapport, rédigé par le journaliste, Anthony Lloyd, mentionne que le directeur de la NOC a mis en garde contre une guerre du pétrole au pays, signalant que «les parties du conflit exploiteront l’argent du pétrole pour alimenter la guerre qui déchire déjà la patrie».

Le journaliste ajouta que Sana Allah affirma que Haftar avait signé des contrats avec des sociétés fictives pour vendre le pétrole libyen à 55 dollar le baril, «un prix largement inférieur à celui estimé par le marché mondiale», déplora-t-il, signalant que ces sociétés siègent aux Émirats arabes unis et en Égypte, les deux pays qui soutiennent Haftar.

Bien que la NOC, la seule compagnie chargée de la vente de pétrole en Libye soit sous la protection du Conseil de sécurité international, et soigneusement surveillée par des observateurs internationaux, les milices de Haftar ont pu s’emparer de la plupart de ses structures vitales.

Une prise de pouvoir qui poussa ses alliés à proclamé la division de la NOC, visant à mettre la main sur une grande partie de l’export du pétrole libyen, un scénario que des parties internationales redoutent, annonçant qu’il «transformera le pays en un champ de guerre incontrôlable».

Depuis 2011, le riche pays pétrolier est déchiré par le conflit entre Khalifa Haftar, un rebelle qui domine l’est libyen, grâce à des milices armées soutenues par les Émirats arabes unis, l’Égypte et l’Arabie saoudite, et le Gouvernement d’union nationale à l’ouest qui se bat pour garder sa légitimité et la souveraineté nationale.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici