lundi, juillet 26, 2021

Libye : De nouveaux cimetières collectifs découverts à Tripoli et à Tarhounah après le départ des milices de Haftar

Courrier arabe

En Libye, le Gouvernement d’union nationale (GNA) a déclaré avoir trouvé de nouveaux cimetières collectifs à Tripoli et à Tarhounah, dans les zones désertées par les troupes de Khalifa Haftar, accusant ces dernières d’avoir assassiné des familles entières et des centaines de citoyens.

Le centre informationnel de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) a déclaré, vendredi soir, avoir trouvé trois nouveaux cimetières collectifs dans la ville de Tarhounah et au sud de Tripoli.

Il a signalé qu’ «un comité délégué par le ministère de la Justice au GNA avait déposé des lignes pour délimiter les zones, se préparant à extraire les dépouilles, selon les normes convenues».

Des découvertes terrifiantes  

Dans ce contexte, le représentant de la Libye auprès des Nations unies, Taher al-Sonni, nota lors d’un tweet sur son compte officiel qu’ «à Tarhounah, 8 cimetières collectifs ont été trouvés, ainsi que des cadavres de familles entières et de citoyens de la ville, jetés dans les puits et les décharges publiques», signalant que «certains auraient même été enterrés vivants».

«Les victimes auraient été tuées durant la période où les milices de Haftar contrôlaient la ville», ajouta al-Sonni avec amertume.

Il s’est demandé : «La Cour pénale internationale veut-elle encore d’autres preuves contre Haftar ?», soulignant qu’à l’ombre de ces atrocités, il était impossible pour son gouvernement de dialoguer «avec un criminel de guerre».

Rappelons toutefois que des mobilisations internationales tentent d’imposer une résolution politique au plus vite, afin d’éviter que la situation sur terrain ne dégénère et dans l’espoir que la Libye puisse retrouver une lueur de stabilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos