dimanche, juillet 3, 2022

Libye: le Conseil d’État recommande au gouvernement de rompre ses relations avec les EAU

Le Haut Conseil d’État libyen a recommandé au Conseil présidentiel du gouvernement d’entente nationale de rompre les liens avec les Émirats arabes unis (ÉAU) et de considérer la Libye en état d’ « hostilité et de guerre » avec les ÉAU, tout en se réservant le droit de répondre à toute agression par les moyens garantis par la Charte des Nations unies (ONU).

C’est ce qui ressort d’un communiqué du Haut Conseil d’État après la fin de sa quarante-huitième session, selon son bureau de presse, mardi.

Le Conseil a appelé à « prendre toutes les mesures juridiques dans les enceintes internationales contre les ÉAU, car il s’agit d’un partenaire direct essentiel dans l’agression lancée contre Tripoli, et dans le massacre de l’académie militaire en particulier ».

L’académie militaire de Tripoli a été ciblée, samedi matin, par un tir de missile qui a tué 30 étudiants et en a blessé 33 autres.

Le gouvernement libyen a annoncé, dimanche, que l’attaque avait été menée par un drone de fabrication chinoise, que les Émirats ont fourni aux forces de Khalifa Haftar.

Il a également recommandé de « réévaluer les relations avec tous les pays qui aident ou communiquent avec le criminel de guerre rebelle (en référence à Haftar), et de considérer ces actions comme une violation de l’accord politique ».

Le Conseil a ajouté qu’il avait noté que « la mission de soutien de l’ONU en Libye a dépassé les tâches qui lui ont été confiées, en supervisant les forums économiques sans inviter les autorités officielles … signifiant sa transformation du rôle d’assistant à la création de l’État au rôle d’administration de l’État, ce qui est considéré comme une violation de l’accord politique ».

Le Conseil a déclaré accepter toute mesure compatible avec l’accord politique et son opposition à tout ce qui va à son encontre.

Depuis le 4 avril, les forces de Haftar mènent une attaque meurtrière pour s’emparer de Tripoli et des villes sous le contrôle du gouvernement d’entente nationale internationalement reconnu.

Cette attaque a avorté les efforts déployés par l’ONU pour organiser une conférence de dialogue entre les Libyens, dans le cadre d’une feuille de route internationale pour faire face au conflit libyen.

SourceAgences

Dernières infos

Washington exprime son inquiétude après la mort de manifestants au Soudan

L'ambassade des États-Unis au Soudan a exprimé, jeudi, sa...

La hausse des prix se poursuit en France avec +0,7% en juin et atteint 5,8%

En France, les prix à la consommation ont augmenté...

Tunisie: le décret-loi portant publication du projet de la nouvelle Constitution est promulgué

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué, jeudi, le...

Comité central des médecins soudanais: « le bilan des manifestations s’alourdit à cinq morts »

Le bilan des victimes des manifestations au Soudan s’est...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Les corps de 20 migrants tchadiens retrouvés dans le désert libyen

Les corps de 20 migrants tchadiens ont été trouvés, mardi, en plein désert libyen, à 120 km de la frontière tchadienne, ont rapporté, mercredi,...

Libye/ONU : al-Michri et Salah conviennent d’une réunion à Genève à la fin du mois de juin

Les Nations unies ont annoncé, ce jeudi, que les présidents libyens de la Chambre des représentants, Aguila Salah, et du Haut Conseil d'État, Khaled...

Parlementaire libyen : échec de la rencontre d’al-Mechri et Salah au Caire

Une source parlementaire libyenne a révélé, samedi, l'échec de la rencontre attendue entre le président du Haut Conseil d'État libyen, Khaled al-Mechri, et le...

L’ONU condamne les « discours de haine » en Libye

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) a condamné les "discours de haine" qui sévissent dans le pays. C'est ce qui ressort d'un...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here