samedi, novembre 28, 2020

Libye: le GNA détruit 4 systèmes de défense envoyés par les Émirats aux milices de Haftar

Courrier arabe

Les preuves de l’implication des Émirats arabes unis (EAU) dans la guerre que Khalifa Haftar, le général à la retraite, mène contre la capitale Tripoli s’accumulent.

Le centre des opérations communs dans la région ouest lié à l’armée libyenne du gouvernement d’union nationale (GNA) a annoncé, ce jeudi à travers sa page officielle, la destruction de 4 systèmes de défense aérienne des milices de Haftar de type Pantsir S-1.

Mercredi passé, le journal russe  » Rossiyskaya Gazeta  » a révélé que les EAU ont fourni des systèmes de défense du même type cité précédemment aux forces de Haftar en assurant que le système de fabrication russe est arrivé à la base aérienne Al Jufra à 600 km de Tripoli.

Le même journal a indiqué que des photos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré le système à bord d’un moyen de transport militaire. Le journal russe a assuré qu’Abou Dhabi a déjà apporté une aide en équipements militaires aux forces de Haftar comme des hélicoptères, des drones et des véhicules antichar.

En dépit de la résolution des Nations Unis imposant l’embargo sur l’envoi d’armes en Libye, et la décision du conseil de sécurité de le prolonger pour une nouvelle période d’un an, des responsables émiratis n’ont pas nié la participation des forces de leurs pays dans la guerre au sud de Tripoli en appui à Haftar.

Le commissaire adjoint de Dubaï, Dhahi Khalfan a souvent utilisé dans des tweets sur son compte officiel l’expression « nos forces armées » pour désigner les milices de Haftar.

Malgré les écrits de Khalfan qui ne laisse planer aucun doute sur l’implication émiratie dans la guerre contre Tripoli, le ministre des Affaires étrangères émirati Anwar Qarqach a nié le mois de mai passé le fait que Haftar ait consulté les Émirats avant de lancer son offensive contre la capitale.

En même temps, le ministre a qualifié le gouvernement d’union nationale reconnu par la communauté internationale de « factions composées de gangsters et de bandes », en riposte à Khaled El-Mechri, le président du Haut conseil de l’État qui a accusé Abou Dhabi de fournir des armes et des blindés à Haftar.

Des rapports de l’ONU ont révélé que l’appui émirati a amélioré les compétences des forces de Haftar et leur a permis de contrôler 8 bases militaires réparties sur plus d’une région dans le pays.

De plus, un des rapports de l’ONU a assuré que les Émirats Arabes Unis détiennent deux bases militaires en Libye. La première est située dans la région de Kharoubah à 100 km du champs de pétrole Sarir à l’extrême sud. La seconde se trouve dans la région Al-Khadem près de la base militaire de Haftar à Er Regima à l’est de Benghazi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Téhéran: assassinat du chef du programme nucléaire iranien (Communiqué)

Le ministère iranien de la Défense, a condamné, vendredi, l’assassinat d’un de ses scientifiques les plus expérimentés, Mohsen Fakhrizadeh. Dans son communiqué officiel, le ministère...

France : 396 morts et 12 459 nouvelles contaminations à la Covid-19

La France a enregistré 396 décès et 12 459 nouvelles contaminations au coronavirus ces dernières 24 heures, a annoncé vendredi soir Santé Publique France. Le...

Qatar : Des nouvelles sur l’affaire du nouveau-né trouvé dans les poubelles de l’aéroport international...

Le procureur général au Qatar a communiqué de nouveaux détails concernant l’affaire du bébé trouvé dans les poubelles de l’aéroport international de Doha, et...

Syrie: Un avion venu des Émirats arabes unis et chargé de dollars américains arrive...

Une source syrienne privée a raconté «qu’un avion syrien était arrivé à la base militaire d'al-Mezzeh, à Damas, venu des Emirats arabes unis (EAU),...

Des comptes Twitter émiratis et saoudiens publient des fausses déclarations d’Obama à propos de...

Des comptes sur Twitter, appartenant à des pays du Golfe, ont publié des déclarations attribuées à l’ancien président américain, Barack Obama, notant que «...