jeudi, juillet 29, 2021

Libye : Le gouvernement du parlement de l’est espère avoir des relations normales avec Israël

Courrier arabe

En Libye, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement dissident du parlement de Tobrouk (Est du pays), «Abdel Hadi al-Howij», a déclaré que son gouvernement, allié au général à la retraite «Khalifa Haftar» espérait entreprendre des relations normales avec Israël.

Le ministre du gouvernement non reconnu internationalement a insisté à signaler, lors d’une interview accordée au journal israélien «Maariv», que «son pays était un pays arabe, membre de la Ligue des États arabes».

Et bien qu’il affirma: «La Libye s’engage à respecter ses décisions, et celles des Nations unis, et soutient les droits du peuple palestinien», il souligna que «son gouvernement aimerai pouvoir entreprendre des relations normales avec Israël, pour promouvoir et encourager la paix dans la région».

Il indiqua également que «son pays soutenait la paix régionale, et la lutte contre le terrorisme», en expliquant que ce qu’il se passait actuellement sur les terres libyennes «était une lutte contre le terrorisme interne».

Condamnation des actions turques

«Abdel Hadi al-Howij» a déploré les activités entreprises par le président turc «Recep Tayyip Erdogan» au Moyen-Orient, et dénonça les ventes d’armes, qu’il a assurées au Gouvernement d’union nationale libyen (GNA), ainsi que les conventions pétrolières qu’il a signé avec eux.

Il souligna: «Ankara est seulement attirée par le pétrole, le terrorisme et les ventes d’armes», en expliquant que les priorités devaient être l’éducation et l’amélioration des conditions sociales des Libyens.

Selon «Maariv», le ministre du gouvernement allié à Haftar «voudrait voir les pays européens participer à la conférence prévue à Berlin», et estima que la Libye était devenue un champ de bataille, où les forces internationales se battent pour le pouvoir et le contrôle.

Notons toutefois, que le parlement de «Tobrouk» dans l’est libyen, non reconnu internationalement, est allié à Khalifa Haftar, et estime que le GNA à Tripoli est une organisation terroriste, qui devra être éliminée pour libérer le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos