19.1 C
New York
mercredi, avril 17, 2024

Buy now

spot_img

Libye : Le Gouvernement d’union nationale renforce la résistance de Gharyane

Courrier arabe

En Libye, les axes du combat aux alentours de Gharyane ont marqué aujourd’hui un calme relatif, après plusieurs heures d’affrontements armés entre les forces du Gouvernement d’union nationale (GNA) et les troupes du général à la retraite Khalifa Haftar, qui avancent vers la ville stratégique, pour reprendre son contrôle, alors que le GNA a renforcé ses positions militaires.

«Abdellah Kachlaf», le chef des forces de la protection de Gharyane, affiliées au GNA a affirmé que le calme régnait sur les axes de combats, et que la résistance dans les fronts était sur ses gardes.

Kachlaf affirma au journal «al-Araby al-Jadeed» que «les troupes de Haftar avaient été repoussées vers leurs anciennes positions», en signalant que l’aviation du GNA avait hier menée trois raids aériens, ciblant les combattants déserteurs de Haftar et les entrepôts de munitions des milices, et que les forces du GNA avaient lancé une large opération de ratissage dans les banlieues de Gharyane.

Une menace exploitable

Pour une interprétation de la situation au sol, «Said al-Jawashi», chercheur des affaires politiques, déclare lors d’un entretien avec le journal «al-Araby al-Jadeed» que «Haftar cherche à reconquérir Gharyane, au moment où le monde se prépare à organiser une opération politique en Libye, dans le but de gagner un marge de négociations, pour ce qui est de la menace que représente sa conquête de Gharyane pour Tripoli».

De son côté, l’analyste politique militaire libyen, Mohyeddine Zekri, indique que «le général à la retraite n’avait pas l’intention de s’emparer de la ville, mais cherchait à attirer les soldats du GNA vers un terrain découvert pour les attaquer par les forces aériennes».

Zekri explique que «le fait de renforcer la résistance du GNA représentait la bouée de sauvetage de la ville de Gharyane», affirmant que les renforts empêcheront l’avancée des milices de Haftar.

Rappelons que les milices de Haftar avaient pris le contrôle de Gharyane en avril dernier, après un accord et une alliance conclus avec des forces armées à l’intérieur de la ville, avant de la reperdre à nouveau en juin après une insurrection interne des habitants de la ville, soutenus par les forces de la protection affiliées au GNA.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici