vendredi, mars 5, 2021

Libye : Un comité pour suivre l’affaire des victimes de guerre à la Cour pénale internationale

Courrier arabe

Le ministre de la Défense du Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) a annoncé la formation d’un comité chargé de suivre l’affaire des victimes des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, commis par les milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, auprès de la Cour pénale internationale (CPI).

Le centre informationnel de Burkan al-Ghadab, (Volcan de la colère) a noté sur sa page Facebook officielle : «Nous avons formé, au sein du ministère de la Défense, un comité qui sera chargé de suivre les affaires concernant les violations commises en Libye, et qui seront traitées par la CPI».

«Le comité sera chargé de soutenir les demandes et les droits des victimes, en assistant et en suivant les parties internationales chargées des droits de l’homme», nota le communiqué, en précisant que «l’affaire s’intéressait aux crimes de guerre et aux crimes contre l’humanité commis par les forces originaires de l’offensive menée contre Tripoli».

Il est à rappeler que Fayez al-Sarraj, le président du GNA, avait demandé, le 7 juillet, à la CPI d’envoyer une équipe pour enquêter sur les crimes commis en Libye. L’équipe étant arrivée en décembre à Tarhounah, a exigé au GNA de faire une liste d’accusations, pour lancer une affaire à la CPI.

Sachant que depuis juin dernier, les fouilles se poursuivent à Tarhounah, trouvant plusieurs cadavres appartenant à des hommes et à des femmes assassinés, le GNA pointe les milices des Kanyates qui sont alliées de Haftar et les portent pour responsables des crimes.

Dans ce contexte, le ministre de la Défense du GNA, Salah al-Namrouche, a signalé que «son gouvernement ne cèdera à aucune pression internationale et poursuivra son combat pour trouver justice et juger les coupables».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos