samedi, mai 28, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Libye : Washington signale la nécessité du retrait des forces étrangères et des mercenaires  

Courrier arabe

Depuis Misurata, le chargé des affaires à l’ambassade des Etats-Unis à Tripoli, Joshua Harris, a signalé, hier lundi, que les forces étrangères et les mercenaires devaient se retirer de la Libye, affirmant que l’ambassade était disposée à organiser un dialogue avec les parties en conflit.

Un communiqué publié sur le site officiel de l’ambassade américaine en Libye, indiqua que «Joshua Harris avait visité la ville de Misurata et avait rencontré le vice-président du conseil présidentiel du GNA, Ahmed Maitik, et le ministre de l’Intérieur du GNA, Fathi Bachagha».

«La visite a été menée dans le but de négocier avec les chefs libyens pour mettre fin à l’escalade militaire à Syrte et à al-Jofrah, et pour rouvrir le secteur énergétique libyen», nota le communiqué.

Il mentionna également que «Harris a réaffirmé que les États-Unis soutenaient la souveraineté de la Libye et la sécurité de ses terres », en signalant qu’«il est primordial que les forces étrangères et les mercenaires quittent la Libye».

«Harris indiqua que l’ambassade américaine à Tripoli était disponible et prête à collaborer avec les personnalités libyennes de toutes les régions du pays, spécialement celles qui refusent l’ingérence étrangère», ajouta le communiqué.

Rappelons que cela se présente au moment où les milices du général à la retraite, Khalifa Haftar, soutenues par les Emirats arabes unis et autres pays se préparent aux alentours des villes de Syrte et d’al-Jofrah, redoutant les attaques des forces du GNA appuyées par la Turquie.

Le centre informationnel de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) avait publié des images d’engins creusant des tranchées et indiquant «qu’ils avaient été mobilisés par les milices de Haftar dans le but de fortifier leurs positions».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos