mardi, août 9, 2022

L’Iran tourne le dos à l’accord sur le nucléaire

L’Iran a annoncé dimanche la cinquième et dernière étape de son processus de réduction des engagements pris dans le cadre de l’accord historique sur le nucléaire de 2015, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA.

« Dans la cinquième étape de l’abandon de ses engagements, la République islamique renonce à la dernière restriction clé stipulée par l’accord sur le nucléaire, à savoir la limitation du nombre de centrifugeuses », a indiqué IRNA, citant une annonce du gouvernement iranien.

En conséquence, la République islamique « n’acceptera plus aucune restriction pratique, que ce soit sur la pureté et le niveau d’enrichissement de son uranium, la quantité de matière enrichie produite ou les activités de recherche et de développement » liées à son programme nucléaire, a indiqué le gouvernement.

« Désormais, le programme nucléaire iranien progressera en fonction de ses propres exigences techniques », a-t-il ajouté.

En réaction à la décision prise en mai 2018 par les Etats-Unis de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 et de réimposer des sanctions contre l’Iran, et en raison de la lenteur de l’Europe à mettre en place un système permettant de faciliter des transactions bancaires et des exportations de pétrole de l’Iran, la République islamique a commencé en mai 2019 à prendre des mesures visant à renoncer progressivement à ses engagements en matière de nucléaire.

L’Iran avait précédemment déclaré que son renoncement à ces obligations était avant tout un « signal d’alarme » adressé aux autres signataires de l’accord, dans le but de les amener à mieux protéger les intérêts économiques de l’Iran.

« Comme par le passé, l’Iran continuera à coopérer avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) », a annoncé dimanche l’Iran.

Le gouvernement iranien a souligné que Téhéran était prêt à revenir à ses engagements si les sanctions anti-iraniennes étaient levées et les intérêts économiques de l’Iran mieux protégés.

SourceAgences

Dernières infos

Joe Biden et Ismael Haniyeh remercient l’émir du Qatar pour avoir ramené le calme à Gaza

Le président américain, Joe Biden, et le chef du...

Tchad : Le gouvernement de transition et les groupes politico-militaires signent l’accord de paix de Doha

Le gouvernement de transition tchadien et une trentaine de...

Gaza: retour au calme après 3 jours d’escalade israélienne

Retour à la normale dans la Bande Gaza après...

À ne pas rater

Offensive contre Gaza : Les pays du Golfe condamnent et appellent à la protection des civils

L’offensive israélienne lancée vendredi 5 août 2022, contre la...

Émirats arabes unis : les inondations font sept morts

Le ministère de l'Intérieur des Émirats arabes unis a...

Des pluies torrentielles s’abattent sur le Golfe (Vidéos)

Des pluies torrentielles se sont abattues sur les pays...

«Washington a demandé l’arrestation de l’avocat de Khashoggi», affirme un responsable émirati

Un responsable travaillant au gouvernement des Émirats arabes unis...

Météo France annonce une quatrième vague de chaleur à partir de lundi

Une quatrième vague de chaleur est inévitable la semaine prochaine sur la France, a annoncé, Météo France. Ainsi, selon Météo France, la nouvelle vague de...

France / Sécheresse : Plus d’une centaine de communes privées d’eau potable

Plus d'une centaine de communes françaises "sont privées d'eau potable et approvisionnées par des camions", a déclaré, ce vendredi, Christophe Béchu, le ministre français...

France : Human Rights Observer dénonce « un montage juridique raciste » contre les migrants

Human Rights Observer (HRO) a dénoncé, ce mardi, « un montage juridique raciste » contre des migrants expulsés de façon illégale et violente de...

Poutine évoque la possibilité d’activer le gazoduc Nord Stream 2

La présidence russe (le Kremlin) a indiqué, ce mercredi, que le président Vladimir Poutine avait informé l'ancien chancelier allemand, Gerhard Schröder, de la possibilité...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here