22 C
New York
jeudi, mai 30, 2024

Buy now

spot_img

L’Italie se tourne vers l’Algérie et rejette l’invitation de l’Égypte au sujet de la crise libyenne

Courrier arabe

Au moment où l’Italie a annoncé que l’Algérie partageait avec elle la même vision au sujet du dossier libyen, des sources égyptiennes ont raconté que Rome avait refusé de répondre à l’invitation que lui avait lancée le Caire, pour participer à une réunion, aux côtés de la France, de la Grèce, des Émirats arabes unis (EAU) et de Chypre, au sujet des évolutions libyennes.

Le gouvernement italien a noté qu’«un appel téléphonique, qui avait eu lieu samedi, entre la vice-ministre italienne des Affaires étrangères, Marina Sereni, et le secrétaire d’Etat algérien, chargé de la communauté nationale et des compétences à l’étranger, Rachid Bladehane, suite auquel Rome et Alger se sont affirmés dans la même ligne, concernant la crise libyenne».

Selon le communiqué, la responsable italienne avait signalé que «son pays s’engageait à soutenir les efforts fournis pour parvenir à un cessez-le-feu et à reprendre le dialogue politique, sous l’égide des Nations unies, et dans le cadre des débouchés de la Conférence de Berlin, tenue en janvier dernier», précisant «qu’il était important d’avancer, au plus vite possible, pour désigner le futur émissaire des Nations unies pour la Libye».

«Les deux parties (l’Algérie et l’Italie) ont approuvé l’importance de relancer la collaboration politique et l’économique sécuritaire entre elles, à travers l’organisation de réunions de haut niveau entre les responsables gouvernementaux, au sujet des affaires à intérêt commun, dès que les conditions sanitaires des deux pays le permettront», avait ajouté le communiqué du gouvernement de Rome.

L’Égypte se fait rejetée  

Dans ce même contexte, des sources égyptiennes ont raconté au site «al-Araby al-Jadeed» que «Rome avait refusé de participer à la réunion des MAE des pays méditerranéens – où les EAU étaient présents- après avoir consulté l’agenda de la réunion, et estimé qu’il ne convenait pas à sa diplomatie».

«Rome insista à refuser les récentes pratiques commises par les milices de Haftar, spécialement le bombardement des quartiers civils et des institutions à Tripoli, l’absolution de l’accord de Skhirat et son auto proclamation unilatérale comme chef de l’État libyen», expliqua les sources.

Elles ajoutèrent : «Le Caire avait demandé à Rome de collaborer avec elle, lui expliquant qu’elle pouvait garder ses réserves concernant les points qui ne conviennent pas avec sa position internationale».

Elles continuèrent, en notant que «Rome avait refusé la proposition, et qu’elle avait souligné que la Turquie -qui soutient le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA)- n’était pas l’ennemi de l’Italie, et que cette dernière ne voulait prendre aucun pas, qui risquerai de créer une crise au niveau des relations qui lient les deux parties».

Sur ce, il importe de rappeler que la réunion, dont il est question avait diffusé un communiqué, appelant les parties libyennes à respecter la trêve, sans aborder les attaques intensives que mènent Haftar contre les civils, en représailles aux échecs que ses milices ne cessent d’essuyer sur les fronts du combats face aux forces du GNA.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici